Le 18 juin dernier, j’ai participé aux 10 ans de Rezonance et j’ai parlé de la transition, tout résumant l’idée centrale de mon Ératosthène.

11

11 comments

  1. phyrezo says:

    Entre temps t’as ratrappé sur Edgar ? Tu l’as rencontré peut être…
    Y’a Serieyx qui est intéressant aussi (mais plus sur l’entreprise)…

    L’analogie avec les monde vu par les grec est très bonne, ou en est Eratosthène ?

  2. Bravo… Dommage que ça coupe sec à la fin… A moins qu’il y est une seconde partie… A suivre donc…

    Amitiés 😉

  3. Ératosthène… me tue. Je viens de terminer une treizième version. 🙂

  4. Phyrezo says:

    La 17ième sera la bonne 😉

  5. David says:

    Très intéressant Thierry
    Je pense que les deux mondes vont coexister pendant un bon moment, l’un amplifiant sa capacité de contrôle (Edwige cache la forêt, et personne ne parle de la forêt), l’autre se déployant ou se dévoilant inexorablement, faisant trembler le premier.
    J’imagine que l’on doit trouver la même nature de carte dans le système financier actuel, des nœuds et des liens pour supporter toutes les transactions financières. Est-ce que le capitalisme financier n’exploiterait-il pas déjà la puissance du réseau et le nouveau monde que tu décris ? Par nature, beaucoup plus fort qu’un système pyramidal comme l’est encore notre organisation politique. D’où peut-être le sentiment d’une impuissance politique face au monde financier, parce qu’il n’a pas encore opéré sa transition ? Ce qui signifierait aussi que l’on est loin d’un effondrement du système, à moins que tout le réseau financier tombe d’un coup, victime d’un virus mortel se propageant de manière radicale ?
    Autre question : Est-ce pour toi un monde meilleur ? Ou du moins quel sera la nouvelle relation/hiérarchie entre les êtres humains qui va naître ? Comme tu le montres avec la bible, tous les personnages sont connectés à Jésus. On sait aussi que la terre ne peut pas vivre sans soleil. On voit bien que l’influence qui dépend de la connectivité, dépend encore plus de ceux qui contrôlent les outils de connections. J’ai comme l’impression que même si le nouveau mode d’organisation casse la pyramide, il n’enlève pas pour autant le rapport de soumission que l’on peut ressentir parfois dans une organisation pyramidale.
    Qu’en est-il d’ailleurs de la vie ou de la mort d’un système en réseau ? Comment faire tomber une “dictature” qui adopte ce système en basant son pouvoir non plus sur la contrainte, mais sur l’influence ? Peut-être as-tu déjà répondu à ces questions…
    David

  6. Frederic says:

    Quel charisme 🙂

    Ca m’a rappele de bons souvenirs.

    Il est temps que tu domptes Eratosthene.

    Mais peut-etre est-il indomptable?

    Frederic

  7. Didier says:

    S’il fallait encore une preuve de la transversalité du réseau, un ami à l’autre bout du pays m’envoie par mail ce lien : http://leweb2zero.tv/video/hugues2_714935e445c6bfc

    Ré@gissons, [email protected]

  8. Maurice says:

    Balzac? j’ai toujours cru que “Les Misérables” était de Victor Hugo

  9. C’est La comédie humaine dont il s’agit… Merci d’avoir écouté attentivement. Je me suis pas réécouté. 🙂

Comments are closed.