Un ami veut organiser un séminaire festif et il m’a demandé qui j’aimerais y rencontrer idéalement. Pas facile. Quelles seraient les personnes qui mises ensembles engendreraient un tout qui dépasse ses parties ? Souvent ces rencontres se résument à des conférences et à des échanges de cartes de visites. Je n’ai jamais encore connu l’effervescence qui a sans doute animé les Macy conferences organisées par les cybernéticiens.

Je m’amuse à rêver de règles favorables à l’auto-organisation.

  1. Public et orateurs sur le même lieu durant tous le séminaire qui ne doit surtout pas se dérouler à Paris mais dans un endroit difficile d’accès, une île, une montagne… J’imagine une telle rencontre à Monemvatia en Grèce. Il faudrait que ce soit une petite expédition, que la route mette en condition.
  2. Les orateurs, sorte de stimulateurs, ne porteraient pas de badge distinctif. D’ailleurs personne ne porteraient de badge. Tout le monde serait à égalité comme si nous nous retrouvions par hasard.
  3. Il ne faudrait pas centrer l’évènement autour d’un amphithéâtre comme c’est toujours le cas. Il faudrait décentraliser. Les gens devraient pouvoir se disperser, se perdre, se retrouver. J’adopte ce principe quand j’organise un BBQ à la maison en été. Des groupes se forment, des gens circulent de groupe en groupe.
  4. Des connecteurs, au fait de tous les CV, devraient forcer les rencontres. Ils prennent une personne, l’amènent vers une autre, leur disent pourquoi ils doivent à tout-prix se parler. Il ne faut pas tout abandonner au hasard et faire confiance aux invités, sinon les VRP monopolisent l’attention.
  5. Il faudrait d’autres évènements pour faciliter les rencontres. Les repas ne suffisent pas. Il faut jouer, parler, débattre… les débats c’est un bon moyen d’interagir. Plutôt que les planifier, il faut les laisser émerger comme dans les barcamps.

Maintenant qui choisir pour poser les graines qui électriseront le week-end ? Instinctivement, j’écarte les hommes d’affaires qui ont gagné au loto et qui n’ont rien à dire, sinon à nous faire croire qu’ils ont du génie alors qu’ils ont eu un coup de chance (ils pourront payer et être dans l’assistance). Je les entends trop parler dans toutes les conférences technos. J’aimerais voir d’autres personnes interagir. J’essaie de ne penser qu’aux francophones.

  1. Michel Houellebecq chez les écrivains, parce que bien que dans le domaine littéraire il connait la science et la techno. Il est assez cynique pour déstabiliser tout le monde. Ce serait un bon provocateur pour ouvrir le bal.
  2. Corine Cosseron chez les inclassables, elle met le rire au centre de la vie, elle est capable de faire rire une foule au éclat, rien de tel pour mettre tout le monde dans une condition extraordinaire.
  3. Jean Nouvel chez les architectes, il représente à mon sens l’art le plus vivant aujourd’hui, sans doute à cause de son lien avec la technologie et les défis environnementaux qu’il doit résoudre.
  4. Éric Julien chez les aventuriers, parce qu’il a vécu avec les peuples premiers et qu’eux aussi peuvent nous aider à changer le monde.
  5. Carlo Rovelli chez les physiciens, un des pères de la LQG, Loop Quantum Gravity, pour provoquer le vertige métaphysique.
  6. Nassim Nicolas Taleb chez les traders et les philosophes, pour se moquer des économistes (réflexe aujourd’hui vital).
  7. Éric Cantona chez les people et les ex-sportifs, il n’a pas oublié d’être provoquant.
  8. Keny Arkana chez les musicos, les jeunes et les révoltés.
  9. Mehdi Snene chez les hackers et en même temps les professeurs d’informatique, parce qu’ils sont les seuls véritables maîtres du monde.
  10. Gregory Chaitin chez les mathématiciens pour une fois encore provoquer le vertige métaphysique.
  11. François Collet chez les politiciens, parce qu’il n’appartiendra jamais à aucun parti, parce qu’il veut réinventer la pub en la détruisant, parce qu’il annonce depuis longtemps la fin du capitalisme.
  12. Matthieu Ricard chez les sages et les généticiens, parce que notre siècle sera spirituel et technologique.

Ok, il y a trop d’hommes et pas assez de jeunes. Mais c’était juste pour le plaisir d’ouvrir quelques pistes.

17

17 comments

  1. Un passant says:

    “parce qu’il veut réinventer la pub en la détruisant, parce qu’il annonce depuis longtemps la fin du capitalisme.”

    Peux-tu expliquer la formule : “parce qu’il veut réinventer la pub en la détruisant” ?

    Il n’y a pas de faillite du capitalisme, il y a faillite d’un système où l’on a créé de l’argent virtuel sous forme de dette non capitalisée.

    Système récent, remontant à quelques dizaines d’années, qui n’a rien à voir avec le capitalisme entrepreneurial.

    Un système qui est critiqué depuis pas mal d’années par de grands entrepreneurs et financiers classiques.

    Ces dettes non capitalisées sont au capitalisme ce que les virus sont à Internet: une forme d’exploitation malsaine, qui doit être combattue, sans condamner le modèle.

    Parler de la fin du capitalisme, c’est aussi idiot que ceux qui parlent de la fin d’Internet à cause des spam et des virus.

    Vous prenez une dérive, une corruption, et vous condamnez tout le système, comme ceux qui condamnent le modèle libertaire d’Internet en prenant pour exemples les faces sombres usant de cette liberté.

    L’autre problème majeur du système actuel, c’est la société d’hyper-consommation, où le peuple est poussé à acheter des biens inutiles. Mais qui pousse à cela ? Les publicitaires comme François Collet.

    Le métier du publicitaire est de créer un désir artificiel, qui ne correspond pas à un besoin réel, pour pousser à consommer un produit que le désir naturel ne poussait pas à acheter.

    Les mecs qui travaillent dans la pub et qui fustigent la société de consommation, cela ressemble fort à une schizophrénie opportuniste.

    Est-ce que Heaven pourrait publier la liste de ses principales sources de revenus depuis 5 ans ?

    Quel travail Heaven a réalisé, pour quelles sociétés, et pour quelles sommes ?

    Quelle est la part de responsabilité (et de profit) de Heaven dans la société de consommation et d’hyper-consommation ?

    Quelles sociétés Heaven a-t-elle soutenues et renforcées depuis des années, gagnant très bien sa vie au passage ?

    Un peu de transparence et de cohérence, pour commencer la nouvelle société de confiance ?

    La pub, c’est le coeur du coeur de la société d’hyper-consommation.

    Le publicitaire est davantage responsable de la crise financière et écologique actuelle, que ne l’est le financier.

    C’est le publicitaire qui manipule le désir populaire et le dirige vers la grosse société mercantile.

  2. Je vais m’amuser à défendre François… Si je l’ai mis dans cette liste c’est parce que ses idées me stimulent et non parce qu’il est le patron d’une boîte de pub qui le rend schizo.

    La vie c’est une histoire. C’est parce que François est dans cette position qu’il peut dire ce qu’il dit comme moi je peux critiquer le modèle pyramidal parce que j’ai travaillé dans une grosse boîte américaine et que j’ai été manager. Nos idées ne sont pas théoriques, c’est l’expérience qui nous les a mis dans la tête.

    Si tu ne passes pas par la case schizo, tu ne souffres pas, tu n’apprends pas. Cette étape n’est peut-être pas indispensable mais elle reste formatrice.

  3. Iza says:

    il te faut des jeux, laisse nous venir on fera du ARDI (et des connections aussi) ;-))) comme je suis au chômage bientôt, ça me fera une reconversion.

  4. Je te connecterai si ça se fait 🙂

  5. Un passant says:

    François est un mec sympa.

    A part ça, il y a un temps où les prophètes c’était Léo Ferré…

    Des artistes qui passaient leur vie à créer de la beauté.

    Ils pouvaient taper sur le système: leur vie c’était l’anti-système personnifié.

    (Ils pouvaient profiter du système dans leur quotidien, et le servir malgré eux, mais leur quotidien ce n’était pas de se lever le matin pour réfléchir à la meilleure façon de faire la promotion des grands groupes capitalistes, comme font les marketeux.

    Le job de François, quand il se lève le matin, c’est tout de même de réfléchir à la façon de faire la meilleure promo de Total, Monsanto, Microsoft… pour bien baiser le petit peuple et le rendre esclave de ces groupes.

    Et cela dans l’objectif de gagner le maximum de fric, car il en a déjà assez pour vivre.

    Une telle incohérence ne représente aucune alternative politique crédible.

    Même s’il s’arrêtait maintenant, tout son capital aurait été constitué grâce au système, et ensuite il dirait aux autres: ne servez pas le système…

    “Ce système m’a rapporté des millions, mais il n’est pas bon pour vous… Vous n’avez pas besoin de ce que j’ai gagné grâce au système”

  6. Tu ne sais pas de quoi tu parles. Si j’ai mis François dans cette liste, c’est justement qu’il refuse aujourd’hui de travailler pour les boîtes que tu viens de lister. Il a créé une filiale d’Heaven qui cherche à casser le vieux modèle. Ce qui m’intéresse chez lui c’est qu’il suit ses idées et qu’il cherche à trouver une solution pour résoudre sa schizo et celle du monde.

  7. Henri A says:

    Tu as oublié les frères Bogdanoff pour jouer du banjo et surtout ne rien faire d’autre.

  8. Iza says:

    j’ai même une idée d’endroit. Dans une île ET en pleine montagne folle. avec plein de route.

  9. phyrezo says:

    Inveite Noubel aussi. Comme ça tu fais d’une pierre deux coup 😉

  10. SdC says:

    En musique je pensais à un Claude Sicre.
    Bien évidemment partant pour venir passer du son…

  11. Iza says:

    Ah oui, Claude Sicre, je dis oui et trois fois oui même. Voilà bien une rencontre qui a marqué mon chemin. J’aurais grand plaisir à le revoir et l’entendre.

  12. Phyrezo says:

    Et je suis étonné par Mathieu Ricard, il serait pas légèrement idéaliste lui ?

  13. On peut être croyant et pas idéaliste… 😉

  14. Michel says:

    Amis du soir bonsoir

    C’est marrant, mais j’habite dans cet endroit escarpé et difficile d’accès.
    Si Keny Arkana vient, je prête volontiers mon domicile pour cette rencontre,
    200 m² dispo , 3 salles, un petit salon un grand et une grande cuisine, voir +.

    Nous avons déjà testé avec 60 ados, ça le fait.

    @+

  15. phyrezo says:

    je comprends de moins en moins ce que tu entends par idealistes.

    le skype s’impose un jour, masi pas tout de suite je pars en Thailande demain.

    Joyeuse fêtes à tous pour cette fin d’année qui a commencée par Kerviel et se termine par Madoff…

  16. Profite des vacances… j’espère que tu es parti avec un bon livre de philo… ce n’est pas pas moi qui ai inventé l’idéalisme…

  17. Zenitude says:

    Les blogs deviennent sans queues ni têtes. Un fil de conversation au hasard. Il faut faire comme en zen, liassez partir les pensées et ne pas les retenir. Et jsute avatn casser tous les ordinateurs.

Comments are closed.