En informatique, avec un langage objet, on peut modifier une classe, lui ajouter de nouvelles fonctions ou modifier les fonctions existantes. Il est peut-être nécessaire d’effectuer la même chose avec la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948. Il faudrait la considérer comme une classe extensible.

Un ensemble de modifications constituerait une charte. Diverses chartes pourraient coexister, une seule déclaration universelle n’ayant pas beaucoup de sens pour moi. Chacune pourrait donner naissance à des mouvements politiques. Si je me reconnais dans une charte, je deviens de fait membre de la communauté de ceux qui la soutienne et je me dois de l’appliquer dans ma vie personnelle, sociale, économique et politique (tant bien même la déclaration initiale n’est pas vraiment appliquée).

Pour ma part, je trouve la déclaration de 1948 trop idéologiquement colorée. Elle ne me paraît pas assez neutre pour une déclaration à prétention universelle et elle omet l’idée d’interdépendance qui me paraît aujourd’hui vitale.

Préambule

Quand il est écrit qu’« il est essentiel que les droits de l’homme soient protégés par un régime de droit », je me demande qui établit ce régime et comment on l’établit. Rien n’est précisé à ce sujet et c’est la porte ouverte à n’importe quoi (comme nous le voyons depuis 1948). Si un dictateur établit ce régime, ou une dictature mondiale, ce régime est-il juridiquement acceptable ? Non, et nos droits élémentaires exigent justement que nous nous défendions par tous les moyens.

Il est par la suite souvent fait références aux Nations et aux États plus qu’aux hommes. Mais n’est-ce pas aux hommes eux-mêmes de fixer le régime de droit qui doit les régir ?

À mon sens, les droits de l’homme devraient exister même si les États n’existaient pas. En conséquence, la notion d’État ne devrait pas apparaître dans le préambule et la suite de cette déclaration.

Article 7

« Tous sont égaux devant la loi […] » Je note ce point, j’aurais pu en prendre d’autres, pour souligner qu’il est inutile d’écrire des principes insoutenables. Nous ne pouvons être égaux devant la loi car nous ne sommes égaux en rien. Nous ne sommes pas égaux en beauté, en taille, en santé, en intelligence, en endurance… Le même droit s’applique à chacun de nous, c’est tout. Et encore, le droit s’applique-t-il aussi à celui qui l’écrit ? Je n’en ai pas l’impression puisqu’il peut écrire ce droit à sa convenance.

Article 21

La démocratie représentative est considérée comme le système politique idéal. C’est juste un point de vue. La référence à un régime politique particulier devrait être écartée de la déclaration. Le régime représentatif étant profondément inégalitaire, il contredit pour moi l’idéal de la déclaration.

Addendum

En attendant les progrès technologiques qui nous permettront de coloniser d’autres planètes, nous vivons dans un monde matériellement fini. À cause de cette finitude en termes d’espace et de ressources matérielles, l’interdépendance des hommes et de tous les êtres vivants présents ou à venir doit être prise en compte dans toute décision. Lors de chacune de nos actions, nous devons en peser les conséquences sur les autres où qu’ils se trouvent dans le temps ou dans l’espace. Cela implique un devoir de mémoire pour ceux qui nous ont précédés, un devoir de précaution pour nous-mêmes et ceux qui nous suivront.

33
Ne manquez aucun article
Soutenez mon travail en achetant mes livres.

33 comments

  1. swimmer21 says:

    Thierry, je te propose de mettre le texte de la déclaration sous un wiki et libre à chacun de l’amender. Y compris les personnes qui s’investissent dans les partis politiques.
    Y a pas de copyright sur la DUDH ? lol

  2. J says:

    excellente idée.

  3. Je regarde s’il y a un module wiki pour wordpress…

  4. J says:

    rien vu de probant pour addon wiki.
    toi?

    essaie ça si ça te tente :
    Site Name: DDH 2
    URL: http://ddh2.wetpaint.com
    User Name: ddh2-team pass:ddh2team

  5. Rien sinon installer wikimedia… et je n’ai pas envie. Je l’avais fait il y a 2 ans et ça a servi de boîte à spam. Je n’ai pas le temps d’administrer le bousin. Un wiki ne fonctionne qu’au-delà d’une masse critique de volontaires ou si quelqu’un passe beaucoup de temps à l’administrer.

    Mon Twiller pourra fonctionner même avec peu de commentateurs parce que c’est moi qui vais faire le gros du taff. Je n’ai pas ce courage pour travailler sur la déclaration de 1948 même si le projet pourrait être intéressant.

  6. J says:

    yep.
    en plus, franchement, passer du temps à travailler sur un truc de 1948, c’est loin d’être exaltant…!

  7. Nessy says:

    Dommage c’est une bonne idée le wiki, il y aura peut être un/e autre volontaire ? Pour ma part, je changerais déjà le titre pour “La déclaration des droits de l’humain”, parce que ça m’agace toujours qu’en français, une moitié de l’humanité serve de synonyme pour l’ensemble.

  8. J says:

    Bon d’accord Nessy, les femmes sont exceptionnellement acceptées…
    Mais pourquoi ne pas encore étendre et dire ”Déclaration des droits des Vivants”, ce qui a pour avantage d’inclure pas mal de monde, et notamment les gorilles et les pins maritimes pour lesquels j’ai une affection particulière? Hein? Hein?

    Car je ne supporte plus de voir tous ces animaux et plantes maltraités parce qu’une bande de débiles a un jour écrit que l’Homme (et sa côte féminine) était maître sur terre!

    Quoi qu’il en soit, potentiellement c’est un beau projet que DDH2 ou autre, mais ça demanderait à être pensé sérieusement si ceux qui l’initieraient veulent que ça dépasse le cadre d’une bande de potes qui wikiisent entre eux.
    Je ne sens pas ici le background nécessaire ; en plus thierry il flirte avec des politicailles et les anarcho libertaires 😉 qui en feraient vite un outil électoral à deux balles. Oups… Damned…

  9. Susan Calvin says:

    il faudrait aussi étendre ces droits aux intelligences artificielles, elles pêtent les plombs moins souvent que les hommes.

  10. J says:

    pffft, “susan calvin”, n’importe quoi…

    de plus, étendre ces droits aux IA serait extrêmement présomptueux de la part des primates que nous sommes (encore).
    qu’avons nous donc ”créé”???!!!!

  11. Un passant says:

    @ J

    Il est vrai que “les femmes sont exceptionnelles”.

    Voici la plus intelligente, bientôt ministre:

    http://www.lepost.fr/article/2009/01/02/1372628_clara-morgane-sarkozy-est-puissant.html

  12. Takatukité says:

    Puisque le passant trouve les déclarations people très intéressantes, il devrait écrire un knol dessus il y gagnerait beaucoup plus (y compris en rémunération) qu’à venir nous spammer.

  13. Susan Calvin says:

    Hé bien, J. , nous sommes apparemment loin de l’idéal d’ouverture et de raison affichés initialement. 🙂

  14. Un passant says:

    “l’idéal d’ouverture”

    Quand les “anti-système” auront compris que toute la maladie du monde se résume en un mot : le sectarisme ;

    et quand ils auront compris qu’ils reproduisent eux-mêmes ce sectarisme étroit qui détruit tout, donc qu’ils ne représentent aucun avenir avantageux, aucune alternative… Ils ne sont que l’omega de l’alpha, son miroir et n’ouvrent aucune porte.

  15. Iza says:

    Cher passant, cette représentation là des “anti système”, est l’illustration parfaite de ce que tu décris, si je puis me permettre. En cela qu’elle est “représentation” et qu”elle est étroite et figée. La réalité (si tant est qu’on puisse se risquer à l’évoquer) est forcément plus variée, différente. Elle introduit par conséquent une faille dans ton raisonnement (peut être existe t il des “anti système” créatifs ne se contentant pas de faire ce que tu dis). Mais tu ne peux pas l’envisager, car cela mettrait en péril la totalité de ta façon de raisonner à ce sujet. Donc tu préfères considérer que c’est forcément toujours “sectaire” et tu plaques ce schéma à tout ce que tu vois. Tu fais donc exactement ce que tu reproches. Dommage, car du coup, ton idée, intéressante au demeurant, perd de sa force, exactement comme dans le cas que tu décris.

  16. Un passant says:

    Iza, le sectarisme ne consiste pas dans une façon de catégoriser.

    Il consiste dans une façon de censurer et exclure ce qu’on a catégorisé négativement.

    Et c’est là toute la différence.

    Nous avons tous nos catégories, nos jugements de valeur, nos affinités, nos préjugés, nos erreurs.

    Mais il y a ceux qui, sur cette base, vont plus loin que la pensée personnelle:
    ils agissent en voulant “faire le ménage dans la société”. Et c’est là que commence le sectarisme social.

    Par exemple un artiste identifié “de droite” qui sera boycotté par des artistes “de gauche”.

    C’est le boycott qui fait le sectarisme, pas la pensée intérieure.

  17. Généraliser à partir de la réaction de J c’est pas un peu exagéré ? Si on regarde l’histoire de l’informatique et d’Internet, les mecs derrière ont toujours détesté les hiérarchies mais, comme Lickider, ils ont tout de même accepté des postes hiérarchiques, même au pentagone. Le système change autant de l’intérieur que de l’extérieur, c’est le temps qui apporte le changement. Et c’est pour ça que je travaille à une histoire de l’informatique… ou plutôt celle d’une nouvelle symbiose.

  18. Takatukité says:

    Oui Thierry, mais la vieille thématique de la technologie reste néamoins toujours présente dans ces discussions avec le passant:
    Nous permettra-t-elle de nous améliorer et de nous changer, comme certains d’entre nous le conçoivent,
    ou bien ne sera-t-elle à nouveau qu’un argument de plus pour servir à justifier nos travers et contourner les mécanismes de notre conscience (quitte à la faire taire) comme le passant le suggère confortablement sans discontinuer (ce qu’il appelle maintenant “pensée intérieure”, laissez moi rire) ?

  19. J says:

    Licklider thierry, pas lickider… 🙂

    Mes voeux les plus sincères à toi thierry : du NEUF !
    Je suis sûr que tu adhères à ce cri.
    Faudra qu’on se fasse un skype ou un des machins avec son un de ces jours, quand même…

  20. Un passant says:

    Je rebondissais sur le thème de l’ouverture évoqué par Susan Calvin.

    Ce que j’ai constaté, c’est que lorsque Sarkozy a “ouvert” son gouvernement, il a été brocardé, par ceux mêmes qui auparavant défendaient l’idée d’ouverture et de fin de l’esprit de parti.

    Alors bien sûr l’ouverture façon Sarkozy est un alibi de pouvoir et ne sert que sa pomme. Mais peu importe. C’était une brèche dans l’esprit de parti, et il fallait la creuser, pas la moquer stupidement.

    C’est une grande pauvreté d’esprit que d’être resté au premier niveau, celui de la dénonciation de la manipulation qu’était cette ouverture.

    Il fallait creuser la brèche conceptuelle, pas la fermer. En brocardant le concept d’ouverture au nom de son arrière-plan manipulateur, on a ramené l’esprit de parti, qui n’est pas moins manipulateur mais plus arriéré et figé.

    Le Modem, par exemple, représente le pire arriérisme politique. Il a brocardé l’ouverture parce que Sarkozy la mettait en oeuvre, et il a consacré toute son énergie à fonder un nouveau parti, au moment même où le concept d’ouverture au-delà des partis était enfin développé par Sarkozy.

    Bayrou est un connard qui, pour sa seule stratégie personnelle de 2012, a refermé une ouverture conceptuelle. Et Quitterie idem.

  21. Equilibrium says:

    Lorsqu’on impose une hiérarchie des personnes au moyen d’idées, c’est que l’on tient délibérément à verrouiller, donc à fermer.
    Le but est strictement d’empêcher tout impondérable de s’immicer dans l’exécution d’un plan.
    La moquerie est un juste retour des choses de la part de personnes qui ont du intégrer cette hiérarchie :
    c’est un comportement typiquement hiérarchique. Quelque soit le niveau auquel on le place hiérarchiquement (premier ou dernier).
    Faut pas avoir peur de ce que l’on met en place, lorsque cela fonctionne au delà de nos espérances : Beaucoup de ceux qui se sont moqués s’exécutent.

    Lorsque quelqu’un pense qu’il faut être président pour changer les choses qu’il veut changer, c’est que ses idées, à la base, n’ont prise que sur très peu de choses. Il pense qu’il n’obtiendra l’aide de nombreuses personnes pour leur exécution, que par la force (d’une institution qu’il ne chapeautait pas encore).
    Les faits sont là.
    Dans ce contexte, tout prosélytisme appelle en retour les sacrifices non consentis de ceux qu’il a anormalement attiré dans sa toile.
    Lorsqu’on apâte les gens par leurs intérêts, on devra invariablement passer à la caisse. Il y en a qui s’en sont tiré moins bien que dans la moquerie, croyez moi.

    Les gens de l’intérieur qui chercheront à “creuser la brèche” seront tôt ou tard durement réprimés lorsqu’un tour de vis sera donné. En plus, ils n’auront pas l’excuse de leurs idées, ceux qu’ils ont admis pour supérieurs leur disant qu’il fallait réfléchir avant d’entrer dans ce qui semblait, selon les prosélytes, “ouvert” auparavant.

    Et celà, oui, c’est le seul avenir que nous réserve un système de ce type.

    En revanche, j’aimerais dire à Takatukité qu’il n’a pas le monopole de la pensée, et que parfois les améliorations et les changements prennent des expressions et des directions inattendues, sinon ce ne serait pas des changements…

  22. Henri A says:

    Ce qui est “pénible” chez le passant, ce n’est pas le fond mais la forme. Mieux, la méthode.
    Un exemple :
    “Bon d’accord Nessy, les femmes sont exceptionnellement acceptées…”
    se transforme par magie en, “Il est vrai que “les femmes sont exceptionnelles”.”

    Le passant ne répond pas à un commentaire, il répond à la transformation qu’il en a faite. Transformations qui correspondent comme par hasard à ses obsessions.

    Je commence bien l’année Marcel, n’est-ce pas ?

  23. Iza says:

    “Il consiste dans une façon de censurer et exclure ce qu’on a catégorisé négativement.”

    Pas seulement. Je n’aurais pas spécialement appelé ça sectarisme d’ailleurs, j’ai repris ce que tu désignais.

    Je ne crois pas que la différence soit seulement entre le fait que la pensée reste intérieure et le fait qu’on aie la prétention de faire du prosélytisme à partir de ses idées.

    Ce qui distingue un … “tout en isme” (référence à Claude Sicre) de ce qui me conviendrait mieux, c’est la capacité à remettre en cause ses représentations. C’est plus inconfortable, mais ça me parait plus satisfaisant intellectuellement.

    “Nous avons tous nos catégories, nos jugements de valeur, nos affinités, nos préjugés, nos erreurs”

    Certes, mais je ne vois pas souvent les gens les “interroger”. J’avoue que c’est un caillou dans ma chaussure (c’était plus facile avant, de me dire que les méchants étaient les méchants, et d’être sure de savoir identifier les gentils), mais je suis certaine que ça m’a appris beaucoup.

    Quand je te vois prendre systématiquement le contrepied des “anti-système”, j’ai l’impression que tu fais pareil, de l’autre côté de la rive. Alors qu’à la base, tu fustiges justement cette supposée propension (facile effectivement) à désigner les méchants. Mais tu jettes le bébé avec l’eau du bain. Ce n’est pas parce que certains simplifient (trop) que tu dois faire pareil. Or, tu le fais. Et donc le débat meurt avant d’avoir commencé.

    L’an neuf pourrait être celui où nous serions capable de débattre … au sens de “transformer la société” par notre débat. non ?

  24. espérance says:

    Les droits de l’homme existent-t-il aussi pour Gaza? Est-ce que Nicolas Sarkozy restera ferme face à Israël au risque d’affaiblir au Moyen-Orient le rôle de la France, pays de droits de l’homme?

    La construction européenne a réussi jusqu’à ce jour à imposer la Paix en Europe et a mieux que quiconque une carte à jouer dans la promotion de la paix au sein de notre monde. Il serait bienvenu que l’Europe ait une position ferme devant Israël afin de persuader l’état hébreu à négocier une Paix durable avec la Palestine.

  25. Equilibrium says:

    @ Espérance : Il n’y aura aucune négociation valable si par derrière l’europe continue à vendre des armes à qui que ce soit.
    Ce qui veut dire en ce moment, que les fabriquants, les vendeurs, et les trafiquants d’armes ne se sentent pas représentés par leur émissaires politiques, leurs “frères de drapeaux”, leurs interdépendants nationaux.
    Par ailleurs, toute négociation globale restera un échec tant que certaines localités resteront convaincues qu’être le terrain perpétuel d’entrainement des armées s’apparente à la liberté.
    C’est face à la guerre et aux armes que tout le monde devrait avoir une position ferme. Et je dis bien, tout le monde ! Pas uniquement l’europe. C’est à ce seul prix que la paix sera gagnée.
    Vous parlez d’une paix durable, mais durable jusqu’à combien de temps ?
    Le temps qu’une génération voit à nouveau ses enfants disparaître dans une plaie mal refermée ?
    L’europe doit déjà parachever sa construction en négociant une reconversion des vendeurs d’armes, avant de donner des leçons de paix au Proche Orient, car en ce moment même je suis certain que des carguaisons d’armes circulent encore autour de la méditerranée, cette méditerranée polluée qui est devenue un enjeu politique majeur.
    Les droits de l’homme doivent avant tout ne plus être couverts par le bruit du droit des armes s’ils veulent être entendus dans les mondes populaires, économiques, diplomatiques, legislatifs et politiques. Et c’est dans cet ordre qu’ils doivent l’être.
    Plutôt que de chercher à savoir ce que la paix peut faire pour nous, cherchons à savoir ce que nous pouvons faire pour la paix. Car vivre de la paix doit être une priorité impérative pour toutes nos armées.
    Cessons de coincer nos libertés entre le métal de nos armes.

  26. Un passant says:

    Henri tu as parfois un côté Brichot. Trop de pointillisme.

  27. espérance says:

    Merci Equilibrum.

    L’enjeu de notre monde est de vivre avec un même pied d’égalité pour tout le monde au lieu de parler d’égalité au niveau des droits de l’homme sous un régime de droit. Cette perspective est essentielle dans la progression des droits de l’homme ainsi que pour l’avenir de notre humanité.

    Un même pied d’égalité pour tous est un principe de reconnaissance pour chaque être humain de bénéficier des mêmes droits de l’homme, étendus autant que possible. Ainsi, nous sommes égaux malgré nos différences d’intelligences, de beautés, etc… Cela permettrait d’envisager de multiples horizons pour notre Terre. Alors, notre espoir est que nous puissions tous vivre en Paix pour toujours.

  28. J says:

    … poil à l’amour 🙂

    mais qui et donc cet(te) expérance? imaginons que c’est une demoiselle alors.
    ben zé envie de lui faire plein de bisou tout partout tellement elle est mimie avec ses fleurs dans le coeur et dans la tête 😉

  29. Henri A says:

    Espérance est mon deuxième pseudo.
    Alors comme ça, on veut me faire plein de bisous ? Et partout, en plus !?

  30. Un passant says:

    Un exemple de ce qui est desespérant dans les médias “alternatifs”:

    A la Une de Cozop aujourd’hui:

    “428 milliards pour l’économie, 1 milliard pour les pauvres”

    Aussi longtemps que ces médias alternatifs se montreront aussi manipulateurs, mensongers et malhonnêtes, ils ne pourront prétendre à aucune alternative.

    C’est vraiment à vomir de bêtise et de suffisance. Qu’est-ce que ce torchon fait en Une ?

    Les 428 milliards pour l’économie sont bien évidemment distribués à toute l’économie. Ils permettent aussi aux banques de continuer des prêts aux pauvres.

    Présenter cela comme 428 milliards dans la poche des riches, c’est du poujadisme le plus bas.

    Aucun monde meilleur ne pourra se créer sur la base d’un poujadisme aussi malhonnête.

  31. J says:

    hé…!!! mais il pue carrément ce passant tellement qu’il est con!
    puant de connerie…

    no respect for such devil inside suckers!

  32. Didier says:

    Il existe dorénavant un plugin de Wiki pour WordPress : Wiki-plugin 🙂

  33. Intéressant… mais c’est pas moi qui vais me lancer maintenant sur cette affaire. En revanche, je l’utiliserai peut-être pour mon prochain livre.

Comments are closed.