Dans un commentaire, Phyrezo s’est presque vanté de ne plus être darwinien comme s’il existait encore des darwiniens. Je sais qu’il défend cette position en partie sous l’influence de Jean Staune et de son livre Notre existence a-t-elle un sens ?

Je me demande bien pourquoi Staune pose la question puisqu’il est persuadé que l’existence a un sens, surtout entendu en tant que direction qui nous serait imposée de l’extérieur.

Tout au long de son livre, Staune critique les matérialistes pour leur position dogmatique, en étant lui-même un essentialiste dogmatique.

Il oublie semble-t-il qu’il existe au moins une autre position, à laquelle je me rattache. Je ne sais trop comment la nommer mais elle se limite à réduire les hypothèses dès que possible. C’est une position en même temps esthétique, qui tient au minimalisme.

Dieu est ainsi une hypothèse lourde, trop pesante. Je préfère la garder en réserve, just in case, mais j’avoue n’en avoir jamais besoin. L’essentialisme, lui, implique un ordre supérieur, une voix royale… il interdit la diversité et choque mon goût pour la liberté.

Mon minimalisme n’interdit pas de croire, il n’interdit pas l’existence d’un sens, qui peut apparaître, il n’interdit rien a priori mais il tente de ne pas partir d’un énorme postulat qui oriente toute la suite de ce qu’on peut dire.

Bien sûr, mon minimalisme, est une forme de croyance. Il implique un choix initial. Mais il semble cohérent avec lui-même. C’est un choix qui part du plus petit nombre de présupposés possible. Par la suite, des idées apparaissent, des positions se consolident… Je peux paraître dogmatique mais mon point de départ ne l’est pas et, au final, tout reste ouvert.

Staune a ce talent de tricher pour renforcer ses thèses. Par exemple, il se propose de commenter les diverses théories de l’évolution concurrentes en regard des idées des derniers grands évolutionnistes, se défendant de donner la parole aux spécialistes des autres matières. Et lui-même, qui n’est pas un spécialiste de l’évolution, dans son livre, nous propose sa théorie, à laquelle nous ne devrions en toute logique prêter aucune attention.

Staune se livre alors à une classification de toutes les idées qui touchent à l’évolution, compilation digne de wikipedia, et il nous fait presque croire qu’elles sont antagonistes alors qu’elles ne le sont pas.

Ils parlent des néolamarckiens, qui croient que des acquis peuvent être transmis de génération en génération. Aujourd’hui, nous avons des preuves objectives de la réalité de ce phénomène que réfutait Darwin (je n’ai plus la source… lien avec certains diabètes transmis aux petits-enfants).

De même, nous savons que l’épigénétisme joue un grand rôle. Le tout génétique n’est plus d’actualité. Les gênes s’expriment dans un environnement qui leur préexiste, donc qui se transmet indépendamment de la génétique.

L’arbre de l’évolution est de plus en plus vu comme une idéalisation. NewScientist vient de faire sa couverture sur le sujet. La recherche de l’ancêtre commun est une quête souvent idéale.

Tout ça pour dire que nous sommes loin du Darwinisme de 1859 et encore heureux. Darwin a le mérite d’avoir fait entrer dans nos consciences l’idée que les choses évoluent, peu importe comment elles évoluent.

Et à ce point, sous prétexte qu’on n’explique pas tout, sortir la lourde hypothèse divine, me paraît juste la preuve d’un manque d’imagination flagrant, cette volonté de mettre l’homme à une place particulière dans l’histoire.

Et que penserez-vous monsieur Staune le jour où des machines nous surpasserons ? Vous devrez réviser votre sens initial ? Ou sans doute refusez-vous à d’autres créatures de nous égaler ou même de nous surpasser ?

J’avoue que votre livre m’agasse et que je ne le terminerai sans doute jamais. Pour moi, vous faites preuve de la même mauvaise fois que Wilber. Mais sans doute ai-je la même impression chaque fois que je lis un essentialiste.

PS1 : Newton n’avait pas expliqué la force gravitationnelle mais sa théorie restait utile. Elle n’expliquait pas tout mais nous a permis d’avancer vers une théorie plus large, celle d’Einstein. Nous devons prendre garde à vouloir tout expliquer, tout régenter… c’est le principal travers des essentialistes. Je me demande même si ce n’est pas Staune qui fait cette remarque sur Newton et qui oublie de se l’appliquer à lui-même.

PS2 : Un minimaliste peut croire en Dieu, mais c’est alors un Dieu en lui même qui n’est nécessaire dans aucune explication.

16
Ne manquez aucun article
Soutenez mon travail en achetant mes livres.

16 comments

  1. Paul .ca says:

    Je suis darwinien.

    Video interessante ou on découvre un mouvement Les créationnistes 😀 particulierement virulent aux USA. Bataille politique qui se maintient jusqu’a récemement.
    http://archives.radio-canada.ca/sciences_technologies/sciences_naturelles/dossiers/3679/

  2. phyrezo says:

    On en as trouvé un !!! (merci Paul pour ta franchise)

    Blague à part, je crois que ce que dit Paul est particulièrement pertinent.

    Regarde : il oppose Darwinien à Créationiste. Beaucoup font cet amalgame, la seule alternative qu’on voit au créationisme, c’est le Darwinisme. Alors on s’y accroche, et est persuadé que la théorie hasard / séléction permet d’expliquer l’évolution. Ceci implique une certaine vision du monde, dogmatique.

    Si pour les Créationistes Dieu explique tout, pour les Darwiniens Hasard / selection explique tout. Il me semble important d’avoir l’humilité de prendre conscience que la science n’a pas tout expliqué et qu’elle ne le fera jamais (Gödel).

    Il est important aussi de ne pas fermer les yeux sur les limites de la théorie Darwinienne (sous pretexte d’alimenter le Créationisme) afin de faire évoluer la théorie. Le Neo-Lamarkisme que tu prétends si naturel, ne s’est pas imposé si facilement.

    Si les créationistes sont idéologues dogmatiques, les matérialistes le sont aussi. Chez Jean Staune, peut être essentialiste, j’ai surtout vu que l’on ne peut pas conclure, que pour l’instant on ne sait pas.

    Autant en religion qu’en athéisme, il ne faut pas croire que l’on sait, mais savoir que l’on croit.

  3. Bien sûr… c’est du Socrate ça.

    Je lis la littérature scientifique depuis que je suis enfant et je trouve que Staune caricature. Ok, je suis pas dans les facs, je me fiche des écoles, je ne subis pas le paradigme dominant… mais quand tu lis, avec mon regard, tout ce que dit Staune est évident, c’est ça qui m’énerve.

    C’est évident que la sélection naturelle n’explique pas tout, que le hasard est canalisé, ne serait-ce que par les lois physiques… tout ça fait pas débat pour moi.

    Quand je lis Kaufmann par exemple j’en prends plein la gueule parce qu’il avance. Staune est une sorte d’encyclopédiste.

    Sa seconde partie sur l’évolution est meilleure… mais j’aime pas sa façon d’écrire.

  4. paul .ca says:

    Cher Phyrezo,
    J’écris plutôt “synthétiquement” avec souvent de l’humour ce qui génère pas mal de mauvaises interprétations. Je n’ai pas publié de livre comme Thierry donc je ne peux pas t’indiquer de lire mes livres, à la limite mes 2 blogs. 😉

    Je suis d’accord avec les observations et déductions de Darwin sur l’évolution des espèces et pas avec ce que les gens qui se disent darwinien ont pu dire comme extrapolations abusives.

    Ce que la science a démontré, c’est inutile d’y revenir dessus parce qu’un intello à la mode a du style et que ses lecteurs sont influencés par son art rhétorique.

    Je ne vous empêche pas de croire à Dieu ou au père Noël si ça vous rassure. Je préfère le savoir aux croyances.

  5. phyrezo says:

    Pour ceux qui ne connaissent pas Jean Staune, voilà une conférence sur “La place de la spiritualité dans le progrès” avec Jean Staune et Luc Ferry à l’université de la terre.

    @paul : Je ne saisis pas très bien la nuance. the question is :

    “l’évolution peut-elle être expliquée par le SEUL binôme mutations hasardeuses / selection naturelle”

    Si la réponse est oui, tu es darwinien. Après à toi d’en tirer les conséquences…

    si la réponse est non, tu n’es pas Darwinien, et Thierry à raison, plus personnes n’est darwinien.

  6. Paul croit encore que la science démontre… et que la messe est dite. C’est dire qu’il n’a pas bien digéré le XXe siècle.

  7. Suis pas surpris par ces infos sur Staune que je ne connaissais pas mais qui transpirent à chacune des ses phrases et qui m’ont donné des sueurs froides en le lisant. Amoncèlement de mauvaise fois. Ce mec avoue juste en passant dans son livre, vers le milieu, qu’il est chrétien alors que sa croyance pollue tout ce qu’il écrit, le pousse à s’intéresser à ce qui l’arrange, à rejeté ce qui le dérange, surtout à le taire.

    Phyrezo Darwin a proposé deux choses, au moins, une théorie générale de l’évolution et des mécanismes pour cette évolution. Il a sans doute simplifié ces mécanismes, il en a oublié de nombreux, mais la théorie de l’évolution reste.

    On ne peut plus être donc le Darwin de 1859 mais on peut rester un évolutionniste et croire que personne ne dirige cette évolution. Cf Kaufmann pour chercher des explications des mécanismes que Staune prétend inexplicables.

  8. Un ancien says:

    L’évolution est indiscutable.

    On est quand même passé d’Eratosthène à Sarkozy.

    C’est une nette simplification structurelle.

  9. phyrezo says:

    oups. Oui, je ne connaissais pas ces informations non plus. maintenant je ne connais pas vraiment les théorie du intelligent design, que j’associais au créationnistes.

    J’intègre bien-sûr dans ma reflexion le concept d’évolution. et la je pense que seul quelques allumés le remette en cause (les créationistes) et je n’ai pas l’impression que Staune en fasse partie.

    Je ne crois pas non plus que “quelqu’un” dirige cette évolution. Et la effectivement, Staune prends apparemment parti de l’algorithme optimisé, ce qui impliquerai une intelligence transcendant le système. mais en fin, il ne se limite pas à cette hypothèse, mais décrit différentes approches, comme les Neo-Lamarkien (intéressant, surtout pour les adeptes d’auto-organisation).

    Ce que montre Staune, et qui m’a intéressé, c’est qu’aujourd’hui la science ne se suffit plus à elle même. on sait qu’elle n’explique pas tout, elle est devenu “anti-scientiste”. mais cela n’est pas encore passé dans la société, qui croit encore dur comme faire que tout va s’expliquer par la science, et surtout que ce que l’on explique pas n’existe pas. Plein de personnes autour de moi pense comme ça : “L’acupuncture ? t’as vu les méridiens en disséquant un corps ? Aller tu ne va pas croire à ces charlatanerie ? ”

    Lorsque aujourd’hui on essaye de s’éloigner un peu du courant général de la science, on se fait exclure (cf. Thomas Kuhn). celui qui va faire des expériences partant d’hypothèse neo-lamarkienne ne trouvera pas de crédit, l’institut qui fait des recherches sur les biophotons (qui impliquerait que les cellules puissent communiquer, indépendemment du cerveau) se fait taxer de charlatan, alors même qu’ils viennent de mettre en évidence l’existence des méridiens, et je ne parle pas de Beneveniste ou de Emoto, qui font aujourd’hui des découvertes pragmatiques par l’expérience, mais qui sont tellement irecevable pour notre paradigme matérialiste, qu’ils sont dénigrés.

    Ca ne m’etonne donc pas que Staune fasse l’objet de virulente critiques. IL dérange nos idées reçues.

    Ce que montre Staune, c’est qu’aujourd’hui le mouvemement c’est inversé. Si l’on veut prendre le minimum d’hypothèse, il faut considérer qu’il y un niveau de réalité imperceptible. Pour illiminer cette hypothèse, il faucrait en faire beaucoup plus.

  10. Le problème c’est qu’il a un parti pris qu’il n’avoue pas avec franchise… je trouve tout trouble… ce qu’il dit, ne dit pas… L’auto-organisation, il n’en parle pas dans la théorie de l’évolution. 2 lignes sur Kaufmann par exemple dans le livre. Parce que cette théorie ne lui plait pas, c’est évident.

  11. phyrezo says:

    T’as une référence sur Kaufmann ou le nom complet, parce que rechercher “Kaufmann” sur internet, c’est comme un brin d’herbe séchée dans une botte de foin…

    Bon, bon, j’ai compris, je ne t’offrirais plus de bouquin 🙁 … encore que j’ai une autre idée.

    Après c’est sur qu’il est chrétien, cependant tolérant. Dans la vidéo il le dit de but en blanc, mais il laisse à chacun le choix de designer ce plus qu’un amas de cellules qui se trouve en chacun de nous.

    Pour moi, c’est cela qui est fondamentale, ne pas tomber dans les fondamentalismes des “j’ai la vérité unique” ou “la vérité se limite à la réalité perceptible”, mais de comprendre d’une par que la vérité dépasse notre entendement et donc d’accepter la perception de chacun, ce n’est pas parce que je sus chrétien, qu’il faut que je considère que les bouddhistes se trompent.

  12. http://www.amazon.fr/Reinventing-Sacred-Science-Reason-Religion/dp/0465003001/
    Kauffman (suis le roi de l’orthographe)

    Il nous a fait parler ce livre au moins…

  13. phyrezo says:

    Ca a l’air pas mal en effet.

    @Takatukité : Chez l’autre Kauffmann, j’aime surtout les moustaches

  14. Takatukité says:

    T’as vu les moustaches…maintenant il faut lire celui qui se cache derrière 🙂
    il écrit des trucs intéressants sur l’identité et la reconnaissance en société. Bref, tout ce que déteste l’ancien passant…

Comments are closed.