Mercredi, je monte à Paris avec ma femme. On nous annonce trois heures de retard. Je manque le RDV qui justifie mon voyage. Super. Je reste calme, j’écris. Ma femme parle avec ses voisins comme à son habitude. Elle transforme le wagon en café, si bien que je ne peux plus écrire. On pose mon Vaio au-dessus de nos têtes jusqu’à l’arrivée, avec finalement juste une heure de retard, tout va pour le mieux. Isabelle parle toujours. On range nos affaires et on quitte notre wagon en dernier.

Trente minutes plus tard, à l’autre bout de Paris, on entre dans un café. Je veux regarder mes mails et poster mon texte. « Merde. Pas de Vaio. » Il est resté dans le train. Personne n’a pu le trouver. Isabelle fonce à la gare de Lyon. Elle va aux objets trouvés. Personne ne peut l’aider. Faut attendre que le PC soit trouvé. Elle a beau expliquer que nous savons où il se trouve, les préposés ne veulent rien entendre. Il suffit pourtant de regarder voiture 16 place 97. C’est simple. On n’a pas perdu le PC, on l’a juste oublié à un endroit précis.

Le lendemain, nous retournons à la gare, rien de plus. Les préposés nous disent qu’ils ne savent pas où est le train et qu’il peut rester dix jours en gare de triage. En gros, nous devons attendre que les gens qui font le ménage trouvent la machine. Je les vois mal rapporter gentiment le Vaio. J’ai fait une croix sur lui et tout ce qu’il contenait, c’est-à-dire l’ensemble de ce que j’ai pu écrire depuis 25 ans !

Bien sûr, je n’ai pas perdu grand-chose car mon portable est juste un clone de ma machine de bureau mais j’ai l’impression de me trouver soudain un peu nu. J’ai essayé de changer tous mes mots de passe ici ou là.

Mercredi soir, j’ai vu que quelqu’un tentait de se connecter à mon compte Gmail. Heureusement, j’avais déjà un nouveau password. Hasard ? C’est la première fois que je constate une telle intrusion. J’ai presque fini par me persuader que pas plutôt Isabelle passée aux objets trouvés, quelqu’un a reçu un coup de téléphone et a torpillé mon Vaio.

Je remercie la SNCF pour sa coopération et, comme cette entreprise a le monopole en France, je n’aurais guère le choix que de continuer à voyager avec elle à l’avenir. J’imagine l’état dans lequel je me serais trouvé si j’avais perdu plusieurs semaines de travail. Je crois que j’aurais lynché les deux préposés ou plus surement que je le leur aurais proposé un bakchich comme dans une république bananière.

Si par hasard, vous qui avez mon PC, lisez ce billet, n’hésitez pas à me contacter. On s’arrangera. Vous m’enverrez par mail le texte que j’ai écrit dans le train et les photos de mes enfants que j’ai perdues.

21
Ne manquez aucun article
Soutenez mon travail en achetant mes livres.

21 comments

  1. emachedé says:

    Bienvenue dans le vaste monde des…poissards !

    Et par hasard si vous souhaitez vous racheter un pc portable pas cher, éviter ceux équipés de puces Nvidia 8400 ou 8600M, je dis ça comme ça…

  2. Un ancien says:

    Comme quoi il vaut mieux oublier sa femme dans le train. Elle finit par s’orienter toute seule et retrouver le chemin.

    Un portable doit être équipé d’un traceur GPS, qui permet de le retrouver. C’est aussi essentiel qu’un antivirus.

    (Pour les femmes, il existe de même des traceurs GPS pour leur sac à main, prolongement essentiel de leur vie:

    http://www.lightsbag.com/ )

    (On peut aussi équiper directement sa femme d’un traceur GPS.
    Proust en aurait rêvé pour Albertine).

  3. ancien says:

    Un exemple de traceur GPS simple et pas cher, à conserver dans sa sacoche de portable:

    http://www.geotraceur.fr/localiser.php?gps=perte-vol-bagages-sac-a-main-ordinateur-portable&osCsid=bcd8362dddfd9a3740e738e578c717cc

    “Caché dans la sacoche de votre ordinateur portable, le GEO-202 vous permet de retrouver les biens qui vous sont chers en cas de perte ou de vol.
    En envoyant un simple SMS avec votre téléphone portable vous recevrez la position précise en temps réel de votre bagage.”

    Perso j’ai un modèle plus intéressant, car il est inclus à l’intérieur du portable, donc le voleur n’est pas au courant et ne peut pas s’en débarrasser facilement.

  4. C’est l’histoire d’un mec qui a oublié son ordinateur dans le train : http://spedr.com/30hh0

  5. Et tu fais quoi une fois que tu sais où il est ? Tu va chez le mec et tu lui dis rend moi ce que tu m’as pis ? C’est réaliste ? Imagine que le mec habite dans un HLM. GPS a une précision de 10 mètres. Tu frappes où ?

  6. Un ancien says:

    Même en zone très peuplée, une précision de 10 à 20 mètres suffit pour trouver le voleur.

    Si tu hésites entre 10 appartements, tu as déjà des chances de pouvoir éliminer une partie d’emblée par différents critères (exemple; un couple de petits vieux, une femme qui travaille toute la journée comme vendeuse et ne pouvait pas être dans le train, etc.)

    Ensuite il te reste à choisir entre 3 ou 4 personnes peut-être. C’est pas trop dur comme travail. On est loin de l’aiguille dans une botte de foin.

    Dans toutes les enquêtes de police, il est rare d’avoir une telle précision ! En général on part avec un indice minuscule. Une précision à dix mètres c’est du gâteau !

    Une fois le mec identifié, soit tu l’appelles à l’amiable pour qu’il rende l’objet et tu en restes là, soit tu appelles la police ou des copains à gros bras…

    Pour un ordinateur qui contient beaucoup de données sensibles ou affectives, l’enjeu vaut le dérangement.

    Le traceur GPS incorporé et caché est l’arme fatale anti-vol. A avoir dans tous les objets de valeur qui permettent son incorporation: ordinateur (surtout pour protéger les données internes), voiture, maîtresse…

  7. Ancien says:

    En +, sur les derniers modèles, le traceur GPS a un micro incorporé:

    tu envoies un SMS, il te rappelle automatiquement et branche son micro: tu peux écouter tout ce qui se passe autour.

    Seule contrainte: il doit être dans une zone couverte par le GSM.

  8. Un ancien says:

    (Cette technique du traceur GPS avec micro, déclenché par SMS, est d’ailleurs utilisée en intelligence économique maintenant, pour écouter des conversations.

    Il y a toutes sortes de modèles.

    Un must c’est la clé USB. Il suffit de faire adopter à un contact la dite clé USB, et il a un mouchard sans le savoir, qui donne sa position et permet d’écouter ses conversations.

    Très simple !

    Un bon truc pour piéger une entreprise est d’identifier son fournisseur de clé USB, puis de créer des clé à l’identique avec mouchard incorporé, et faire la substitution entre le lieu de production et le lieu de distribution.)

  9. Jérôme says:

    On dérive. Du petit problème de Thierry, on est passé à notre désir à tous de voir le chaque gramme de notre monde fliqué, tracké, traqué. C’est rassurant, quoique non.
    Je sais, c’est la galère de perdre son ordi, ou sa femme, etc.
    Mais.
    > Comme dit mon beau-père qui est de l’ancienne école, et qui est pourtant abonné depuis 30 ans à la Vie du rail, quand on a un rendez-vous vraiment important, on dort sur place la veille. Bon, je sais, la vie est courte, mais au fond il a raison.
    > Ton portable, tu l’aurais oublié dans un taxi londonien, ou à la terrasse d’un café, ou posé par terre en sortant ta carte bancaire dans un commerce quelconque, tu ne l’aurais pas plus retrouvé. Je n’ai pas de chiffres, mais la SNCF restitue restitue beaucoup de bagages perdus, c’est peut-être le meilleurs endroit pour oublier un objet.
    > Otage, donc, les grands mots. Tu es en colère, frustré en pensant à cet instant où tu n’es pas passé à côté de la catastrophe (il aurait fallu si peu pour que tu y penses, à cet ordi…). Mais n’en veux à personne, et surtout pas au vilain service public. D’autant que tout est sans doute pour le mieux. Un brin de serindipité, sans doute, c’est bien ça qui crée les opportunités et guide nos vies, non?
    Evidemment, je réviserai sûrement ce point de vue quand il m’arrivera la même mésaventure…

  10. J’ai pas perdu grand chose dans cette histoire… je trouve juste pas cool du tout la position du service des objets trouvés. ça me paraît pas compliqué de vérifier à l’endroit indiqué si l’ordi s’y trouve.

    J’ai déjà oublié des trucs ailleurs, mon sac plusieurs fois, au ciné, dans un café, chaque fois j’ai rencontré des gens qui ont gentiment essayé de m’aider. A la SNCF, ils disent comme toi, t’avais qu’à faire attention. Si la même chose t’arrive au US, dans un avion, par exemple, tu peux être sûr qu’ils tentent un truc pour toi.

  11. Jérôme says:

    J’ai eu le même problème avec un sac oublié dans un train, il y a quelques semaines, l’agent en gare a appelé la gare suivante, où j’ai pu aller chercher mon bien par le train suivant. Miracle. Là où on trouve des solutions, c’est souvent là où de vrais humains sont présents, et responsables, et désireux de faire plaisir. Pas certain que l’écosystème d’une méga-machine technico-administrative telle que la SNCF soit le plus favorable à ce genre de situation…
    Si tu étais chargé d’imaginer une restructuration radicale de la SNCF, tu ferais quoi? Le modèle décentralisé est-il applicable aux trains en général, et en particulier au TGV? Il y a là une vraie question (je suis partant pour y perdre quelques heures, à l’occasion ;-), surtout quand on apprécie de voir les trains rouler, et arriver à l’heure, ce qui semble être ton cas… Mais on peut aussi aimer les grains de sable, l’imprévu, voire le chaos.

  12. La première mesure que je prendrais serait de commencer par décentraliser l’information. Tout le monde dans la SNCF devrait pouvoir accéder à toutes les informations depuis leur PC.

    A la Gare de Lyon, les préposés n’avaient soit-disant aucun moyen de savoir où se trouvait le train ? Cette information existait pourtant quelque part.

  13. Un ancien says:

    “Vous m’enverrez par mail le texte que j’ai écrit dans le train et les photos de mes enfants que j’ai perdues.”

    Je ne comprends pas comment il peut accéder à tes données.
    Tu as bien un mot de passe ?

    Si c’était un vol ciblé, par un expert, il pourrait chercher à accéder aux données en cassant le code, mais si c’est juste un vol opportuniste par n’importe qui, le mec va formater, ne connaissant pas le mot de passe.

  14. Tu crois que j’ai un psw sur mes PC 🙂

    Sachant que ça sert à rien, je me casse pas la tête et perds pas 2 secondes tous les jours à le saisir.

  15. Hugues says:

    Je compatis sincèrement à cette perte étant moi-même un incorrigible étourdi.

    Néanmoins je trouve que votre allusion au monopole de la SNCF est déplacé. Peut-être que le film “Navigators” exagère mais la privatisation des trains en Angleterre n’a certes pas été une réussite… Je suis choqué par votre raccourci : “privatisation entraine meilleure qualité de service”…

  16. Un ancien says:

    “Sachant que ça sert à rien, je me casse pas la tête”

    ??

    Euh, ben si, excuse-moi, mais ça sert.

    Ne serait-ce que par respect de la confidentialité des mails que tu reçois, par exemple !

    Le cas où un mec balèze a le moyen de craquer ton mot de passe est rare;

    en cas de vol, ou si tu as une attaque et que tu laisses ton portable derrière toi, il y a peu de risques qu’un mec balèze perce ton mot de passe;

    en revanche, si tu n’as pas de mot de passe, n’importe qui a accès à tes données, donc, y compris, aux données privées de ta correspondance.

    Et là ça devient vachement plus gênant.

    Je trouve pas ça cool de penser que le voleur se trimbale maintenant avec les coordonnées de tous tes contacts, et le texte des mails reçus…

    En plus tu as eu des activités politiques, donc tu peux avoir des courriers sensibles qui ne souhaitent pas se retrouver lus par n’importe qui.

    Dans la très grande majorité des cas, un verrou simple suffit à préserver du vol des données. Le hacker pro ne sera lui arrêté par rien, mais il est rare sur ton chemin.

  17. @Ancien C’est vrai que tout mes contacts sont dispos, des mails échangés avec quelques personnalités politiques ou autres… même avec toi 🙂 Mais faut pas être une brute pour craquer un Windows XP. Tu trouves ça sur n’importe quel site. Déjà rien qu’en boutant avec un CD linux… et tu as tout le disque ouvert. à l’avenir j’activerai la protection digitale mais bon…

    @Hugues Je n’ai pas parlé de privatisation mais de l’absence d’alternative. Le service sur cette histoire a été nul, c’est tout. Les mecs n’ont même pas levé le petit doigt pour m’aider. Et comme le dit notre Ancien, c’est plus pour éviter que toutes mes infos circulent que j’avais les boules. Mon Vaio n’était pas tout neuf. Je l’aurais gardé encore un an mais pas plus. Du coup je vais bientôt avoir une machine plus légère, plus autonome et plus puissante.

  18. Un passant says:

    En fait Thierry avait les plans d’une prison dans son ordinateur:

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/03/09/01016-20090309ARTFIG00331-les-plans-de-la-nouvelle-prison-de-nancy-derobes-.php

    Il cachait bien son jeu… Parler de réseaux ouverts et de liberté toute la journée, alors qu’en vrai il est ingénieur pour les services pénitenciaires.

  19. Anonyme says:

    Bonjour,

    si tu veux sécuriser des données tu peux utiliser un outil comme TrueCrypt qui est simple à utiliser (et gratuit). Tes données seront placées dans un disque virtuel crypté. Tu ne risqueras alors plus rien.

  20. Bah avec une société privée tu aurais droit a un procès pour violation de propriété intellectuelle et diffamation pour ce billet en sus d’avoir perdu ton portable.

    On trouve toujours pire :).

  21. bd1 says:

    je trouve que le personnel sncf sont trop souvent en greve il faudrait privatiser d urgence car en etant en greve ils ne manifeste pas dans les rues c est plutot des journees simpas qu ils prennent en plus s ils ne sont pas satisfait de leurs metiers ils n ont qu a demissionner et aller a l usine ils verront alors la difference.arreter de vous plaindre de votre belle petite vie,avec un bon salaire et toutes les avantages que vous avais c est honteux Sarko devrais sevir et supprimer tout les primes et les avantages et interdir le droit de greve des employer de la sncf vivement que ce soit privatiser!en plus il faut mettre la retraite a 60 ans comme a l usine j espere que Sarko va vite faire les choses .ils ne faut plus faire de difference entre le prive te le public ont et tous egaux donc tous pareil,finit les privilegiers!et plaigner vous pas car vous etes des planquer,par apport au ouvriers qui travaillent dur!il est tant que ca cesse!la plupart des gens pensent la meme chose que moi,si vous n etes pas content ils vous reste l usine!

Comments are closed.