Ce texte se retrouve dans le livre Les crapauds fous.

8