Après l’Histoire, l’Alternative nomade

Initiation
Initiation

J’ai en gros achevé le premier jet de mon livre, je peux maintenant tout réécrire, selon une nouvelle perspective (me reste 10 jours !). Après l’Histoire, que se passe-t-il ? Nous devenons des nomades dans le flux. Je n’écris plus un livre qui s’appelle Après l’Histoire, mais L’Alternative nomade, titre imaginé par Bruce Chatwin pour un livre qu’il n’a jamais écrit.

Pourquoi changer d’angle ? Parce que je veux revenir au style du Peuple des connecteurs, parler à l’homme, lui dire de changer de vie… pour les institutions nous verrons plus tard. L’homme fait le système, si l’homme reste le même, le système aussi. La révolution ne fait que nous ramener au point de départ.

Sous la poussée du flux, une fusée à trois étages décolle. 1/ Nous nous nomadisons. 2/ Nous nous individualisons. 3/ Nous nous spiritualisons. Ce n’est qu’une fois qu’un grand nombre d’entre nous aura franchi cette transition que nous pourrons envisager d’imaginer une autre démocratie. Je garde ce sujet pour un autre livre. Toute tentative de réformer la société est vaine si l’homme lui-même ne s’est pas réformé avant.

22
Ne manquez aucun article
Soutenez mon travail en achetant mes livres.

22 comments

  1. Après l’Histoire, l’Alternative nomade (pour ceux qui s'intéressent à mon work in progress) http://bit.ly/4lCY9G

  2. Lionel says:

    Pas mal, comme ça ma proposition de titre “La société d’affluences” aura une nouvelle chance d’être retenue pour le livre suivant 😉

  3. ownicrew says:

    #OwniCrew Après l’Histoire, l’Alternative nomade http://bit.ly/JhXVF

  4. Stanislas says:

    Salut Thierry,

    Juste un petit mot pour te dire que j’apprécie de plus en plus ton blog. Pour être très honnête, il y a quelques mois encore je me disais “mais quel bizarre celui-là!” mais billet après billet, tu pousses ma réflexion un peu plus loin…

    Bref, j’arrête ici les lechouilles 🙂

    J’aime bien cette phrase : ” Toute tentative de réformer la société est veine si l’homme lui-même ne s’est pas réformé avant.”

    Je crois que tu en plein dans le coeur du probleme. On se croirait un peu dans matrix : il faut faire l’effort intellectuel de prendre la pilule bleue (ou rouge je sais plus;-) afin de commencer à s’extraire du système et penser autrement … imaginer autre chose, même si on ne sait pas encore trop quoi!

    Autant le dire d’emblée ça va pas être facile…

    PS : je sais pas si tu connais ce blog : http://www.revolutionpersonnelle.com que je trouve un peu dans la même lignée de cette réflexion.

  5. Henri A says:

    Imaginons, sauf que tout cela devrait commencer, il me semble, par apprendre à lire et/ou écouter correctement plus un ajout d’un minimum de précision ( c’est déjà une alternative à ce niveau, vu que cela n’a jamais été fait au delà de l’échelle d’une poignée de pelés ).

  6. Martin Menu says:

    "Toute tentative de réformer la société est vaine si l’homme lui-même ne s’est pas réformé avant." (cc @crouzet) http://icio.us/eq1bqh

  7. 000 says:

    “Parce que je veux revenir au style du Peuple des connecteurs, parler à l’homme, lui dire de changer de vie… pour les institutions nous verrons plus tard. L’homme fait le système, si l’homme reste le même, le système aussi. La révolution ne fait que nous ramener au point de départ”

    Voilà. 🙂

    Mon trollisme sur les blogs politiques depuis 2007 n’avait pas d’autre objet : renvoyer les pseudo révolutionnaires du Net à la permanence de leur humanité, permanence qui ne changeait pas grand chose au monde qu’ils croyaient changer.

    Il faut cesser de prendre l’institution comme bouc émissaire et alibi. L’institution n’est que l’expression de la société humaine, des désirs humains.

    Dans un pays relativement libre comme est la France, les principaux changements sont accessibles sans changement politique : le consommateur est roi. Il change le monde en changeant sa consommation, en changeant ce qu’il choisit de “propulser”, etc.

  8. @Stan Connaissais pas http://www.revolutionpersonnelle.com/ je vais aller faire un tour…

  9. lit en ce moment: Après l’Histoire, l’Alternative nomade http://bit.ly/3RrZbF

  10. Sexy Démocrates says:

    Après les sexy centristes,

    voici les sexy démocrates du club de Corinne Lepage.

    Bon, la moyenne d’âge c’est pour J.

    http://www.ginisty.com/photo/1706366-2307036.jpg?v=1258282207

  11. charlie says:

    Tu as lu l’Evangile du serpent de Pierre Bordage ?

    Sinon, si tu veux un super dessin de fusée pour ton livre, je t’en propose en copyleft, ma fille en fait plein 😉

  12. L’évangile m’est tombé des mains… je l’ai à la maison. Je dois faire l’effort de le lire ?

  13. charlie says:

    Si ça doit être un effort, non 🙂
    C’est juste pour le clin d’oeil, puisqu’il y a une espèce de secte qui enclenche un mouvement de nomadisme. Les gens quittent leurs maisons, les échangent, abandonnent leurs possessions matérielles, se retrouvent en slip dans l’Aubrac et communiquent via internet. Sans même fumer un pétard ou manger des champignons : de la vrai sf, quoi…

  14. 000 says:

    “se retrouvent en slip dans l’Aubrac”

    J en slip dans l’Aubrac !

    Pendant ce temps, je file faire les magasins. C’est un temps à acheter une Rolex.

  15. Charlie says:

    @ celui qui est en slip en Normandie :
    Moi aussi, je file faire les magasins : c’est un temps à acheter du citron, du rhum, des pastilles au miel, des chaussettes en laine et des kilos de mouchoirs (en papier, jetables, honte à mon emprunte carbone)…
    Comme quoi, on peut se rapprocher de l’Aubrac même en faisant ses courses à Paris 🙂

  16. 000 says:

    “miel”

    Bonne idée de badigeonner J de miel avant de le jeter en slip dans l’Aubrac.

    Sans l’ingéniosité féminine, la cruauté manquerait toujours de certains raffinements essentiels.

    C’est fini pour cette année la Normandie. Il était temps de retrouver la société de consommation et les CRS.

  17. J says:

    il est zoli ton dessin thierry. moi, aujourd’hui, ma maitresse elle a dessiné une maison avec une cheminée et une cigogne. c’était rigolohihaho . j’aime bien ma maitresse, elle est zentille. et elle est zoliehihahi.
    🙂

    ze me demande qu’est ce qu’elle a asseté votre copine charlie, elle a l’air zentille aussi.

    le miel, c’est bon, mais ça pègue.
    et l’aubrac c’est plein de hippies, zaime pas trop les hippies, ils sont tous mous. ze préfère les dolimites, il y a des maisons avec des cheminées avec des grosses chaussettes en laine pendues, et des zolies maitresses qui font des zolis dessins comme thierry.

  18. Jupette 000 says:

    Corinne Lepage était chez Yves Calvi, le copain d’Henri.

    Elle a dénoncé le risque de “gauchisation” d’Europe Ecologie, avec l’arrivée du mec des Enfants de Don Quichotte… (des nomades qui veulent devenir sédentaires)

    Elle est tout de même toujours bien à droite, l’ex-ministre de Juppé !

  19. Bravo Thierry! Tout à fait d’accord avec vous. Je crois que nous sommes pas loin l’un de l’autre lorsque je parle de l’Homme fluide. Nous sommes les témoins de la fin d’un civilisation – l’ère industrielle – et en même temps nous jetons les bases de ce que sera notre mode de vie pour les 2 ou 3 générations suivantes. C’est passionnant !

    Merci à Stanislas de m’avoir fait découvrir votre site et votre travail. 😉

  20. 000 says:

    lapidation à mort d’une femme par la foule :

    http://www.facebook.com/video/video.php?v=1269943391431&ref=nf

  21. Loppsi 0 says:

    L’Assemblée examinera un projet de filtrage du Web début 2010

    Brice Hortefeux souhaite que la Loppsi se consacre principalement à la régulation d’Internet parce qu’il estime que le Réseau est “devenu un vrai lieu de danger”, citant “escroqueries, faux e-mail, vols de numéros de cartes bancaires, trafics de stupéfiants, apologie du racisme, pédopornographie et, dans un certain nombre de cas, terrorisme”.

    Il a précisé que, lors de ses “dix premiers mois de fonctionnement, la nouvelle plate-forme police-gendarmerie” consacrée à ces dérives “a reçu près de 43 000 signalements”, dont “48 % concernent des propos de J et 29 % d’Henri A.”

Comments are closed.