Au cours des vacances, sans doute sur les cimes pyrénéennes, j’ai eu l’intuition que la démocratie était une conséquence de la complexité. Elle apparaît parce qu’il faut plus de liberté individuelle pour gérer la complexité. J’avais pratiquement effectué cette démonstration dans L’alternative nomade sans la pousser à bout.

Ce matin, j’ai comparé l’évolution de la population mondiale et l’évolution du nombre de démocraties, celles avec un indice Polity supérieur à 8, c’est-à-dire où la liberté est maximisée. La corrélation ne me surprend pas. Dans la nouvelle version de mon livre (pas encore en ligne), je démontre qu’il ne s’agit pas d’une coïncidence.

J’insisterai sur les dangers de parler de décroissance ou de simplicité. Si la courbe de population, ainsi que toutes les celles qui signent la complexification (longévité, production d’information, échange d’information, innovation…), venaient à décroître, nous tendrions dangereusement vers la dictature.

Les Khmers verts ont déjà été stigmatisés. Je crois que tous les partisans de la simplicité volontaire et de la frugalité doivent revoir leur vocabulaire. Je vais m’attacher à relire leurs discours, à traquer les glissements sémantiques à mon sens dangereux.

Je suis en train de me dire que je devrais titrer mon livre La complexité volontaire (sous-titre actuel) plutôt que L’alternative nomade. Le nomadisme sur le graphe social est la conséquence de la complexité volontaire, je n’en parle qu’à partir du milieu du livre. Tout commence avec l’explosion de la complexité et la nécessité de nous y adapter (on voit ce que deviennent les populations des pays surpeuplés incapables d’instaurer la démocratie).

10
Ne manquez aucun article
Soutenez mon travail en achetant mes livres.

10 comments

  1. Surpopulation implique démocratie http://bit.ly/dc8YCL

  2. ownicrew says:

    #OwniCrew Surpopulation implique démocratie http://bit.ly/9jjYHN

  3. Kevin Gil says:

    Surpopulation implique démocratie http://ping.fm/Cb96X

  4. Nessy Lupino says:

    RT @crouzet: Surpopulation implique démocratie http://bit.ly/dc8YCL

  5. Surpopulation implique démocratie: Démocratie 2.0. Je suis honoré d'être rapproché de Chomsky par Laurent Bervas m… http://bit.ly/9ub5MS

  6. 000 says:

    “à mon sens dangereux”

    Parce qu’il n’est pas dangereux de laisser entendre que la population doit encore augmenter, et que cela mènera à davantage de démocratie, sur la foi de courbes interprétées n’importe comment ?

    L’augmentation de la population mondiale est la conséquence de progrès techniques (vaccins, hygiène, agriculture de masse, révolution industrielle…)

    Elle a été massive en Chine sans progrès de la démocratie.

    En Europe occidentale, où la démocratie est plus grande, il n’y a pas eu augmentation de la population.

    Tu pourrais aussi bien dire qu’il ne faut pas diminuer la pollution, parce que tes courbes montrent que plus on pollue, plus il y a de démocraties dans le monde.

    Alors polluons, achetons tous des Hummer… cela favorisera la démocratie.
    C’est ridicule comme truc.

    Avec un vague graphique, on peut démontrer n’importe quoi, on peut faire une corrélation entre la surpopulation terrestre et le mouvement des vents sur la planète Zybon Y.

    Dans l’histoire, la surpopulation a toujours conduit aux guerres. Les nations surpeuplées ont fait la guerre aux autres. La France était la première puissance démographique d’Europe quand elle a mené ses guerres impériales.

    Au XVIIIe siècle, un Européen sur cinq était français. C’est à ce moment que la France, surpeuplée, s’est transformée en Empire conquérant l’Europe, au prix de 1 à 2 millions de morts.

    Plus tard c’est l’Allemagne, surpeuplée, qui a voulu étendre ses frontières par la guerre.

    Le retour de la démocratie en Allemagne correspond à la baisse de sa démographie suite à toutes les victimes de la guerre.

    Donc on pourrait aussi dire que les guerres mènent à la démocratie ?
    Alors faisons des guerres ?

    On ne décide pas une politique à partir de deux courbes vaguement corrélées.

  7. Parfois, j’ai envie de t’étrangler. Il m’aura fallu 5 ans pour comprendre la corrélation et 100 pages de l’alternative nomade pour la démontrer. C’est des arguments pour démonter la démonstration qu’il faut, pas dire des conneries sur ce que tu crois comprendre.

    C’est la croissance de la population, un indicateur parmi d’autres de la croissance de la complexité qui implique plus de liberté (donc plus de démocratie). C’est pas le contraire. Il s’agit de la complexité globale du système, pas des aléas locaux (la France, La Chine…). Et j’ai jamais dit que la démocratie s’imposerait partout que je sache. Il peut y avoir complexité, sans démocratie (ça s’appelle la dictature et la grosse merde assurée).

  8. Mehdi says:

    Bonjour,

    Autre indicateur de la complexité qu’il pourrait être intéressant de tester : le nombre de textes législatifs publiés, les inégalités de revenus, le nombre de transactions boursières et bancaires, le taux d’alphabétisation, de scolarisation (ou l’IDH carrément),…

    Je n’ai pas lu le livre mais l’idée semble opportune à évaluer. D’autre part, il est vrai que jeter ainsi un tel graphique peut prêter à rejet assez vite. Comme le dit 000, corrélation n’implique pas causalité.

    Autre question à discuter (p-e est-ce fait dans le livre mais encore une fois je ne l’ai pas lu – d’ailleurs, ça me donne envie de l’acheter….) : quelle est la forme de cette fonction à un moment donné? (bref le “rendement de la population sur la démocratie”)….ça monte mais de – en -, à un taux égal, ou ça monte mais de + en +? (j’explique simplement pour que tout le monde comprenne, je ne dénigre pas 😉

    Intéressant car questionnable et utilisable…!

    PS : merci pour la rigueur du “faut des arguments pour démonter la démonstration”. ça fait plaisir de voir des gens qui” osent” cela sur le web.

    Cordialement,

    @MrChiffre

  9. La nouvelle version de L’alternative n’est pas encore disponible.

Comments are closed.