En prévision de ma déconnexion totale, je viens de convertir mon blog au format epub, pour pouvoir le consulter éventuellement sur ma liseuse ou mon ordinateur.

J’ai utilisé mon plugin wp2epub que j’ai amélioré à l’occasion pour notamment filtrer tous les billets qui ne me paraissaient plus pertinents ou que j’ai repris dans mes autres livres.

Qu’adviendra-t-il de mon blog durant les neuf mois de mise en sommeil ? J’ai eu un semblant de réponse en passant hier sur les statistiques Wikio. En 2008-2009, alors que je travaillais à mon Ératosthène, j’ai peu blogué et mon classement s’est effondré.

Cette courbe illustre un problème pour moi central et qui compte dans mon projet de déconnexion. Nos textes, en tout cas les miens, ne semblent intéresser que dans l’instant, comme si nous n’écrivions qu’au sujet du présent !

Est-ce lié à la forme blog qui ne met en avant que les derniers articles et enterre les plus anciens ? Est-ce lié à notre écriture ? Est-ce lié à un manque de curiosité généralisé ?

En fait, les billets se lisent à leur sortie, un peu comme les livres. Par la suite, je vois une activité plutôt tranquille, avec de petits pics à l’occasion de citation. Pourtant je pense qu’un blog peut aussi être lu dans son ordre chronologique, qu’il raconte une histoire.

Est-ce que ma courbe Wikio de 2011 au cours de mon abstinence sera différente de celle de 2008 ? Ce n’est pas tant les valeurs absolues qui m’intéressent que les mouvements. Peut-être d’ailleurs que ce qu’il reste de la blogosphère est en train de prendre une nouvelle contexture.

21

21 comments

  1. Crouzet says:

    Quand le blog devient ebook http://bit.ly/hUWPrt

  2. Quand le blog devient ebook http://bit.ly/hUWPrt

  3. RT @crouzet: Quand le blog devient ebook http://bit.ly/hUWPrt

  4. RT @crouzet [ http://bit.ly/hIdYTx ] Quand le blog devient ebook http://bit.ly/fhKAOO

  5. Marcy Bryck says:

    RT @crouzet: Quand le blog devient ebook http://bit.ly/hUWPrt

  6. Woodi says:

    RT @crouzet: Quand le blog devient ebook http://bit.ly/hUWPrt

  7. ®om says:

    Merci.

    Par contre, je n’ai toujours pas compris l’intérêt du ePub par rapport au HTML.

    Personnellement, je trouve l’ePub très peu pratique à utiliser (que ça soit FBReader, Calibre, ou sur le téléphone avec Cool Reader). Pourquoi s’embêter avec des “fausses” pages ?

    Je préfère largement une page HTML sans CSS comme par exemple ceci (très pratique à lire sur téléphone) : http://bastiat.org/fr/abondance_disette.html

    Tu me diras, le blog est déjà en HTML, mais je parle de page “brute” sans toute la mise en page (bandeaux, colonnes, etc.).

    En parlant de ça, connaitriez-vous un plug-in WordPress qui permet de lister sur une seule page (ou même dans un widget) tous les billets déjà publiés (et pas simplement les 10 ou 15 plus récents) ?

  8. did says:

    Est-ce lié à la surabondance de textes à lire (livres, blogs ou autres) cumulés à la surabondance d’activités à faire et à vivre dans un temps réduit ?

  9. epub = HTML encapsulé. C’est du HTML pur!!!
    epub, c’est fait pour les liseuses.

    liste des billets. Y’a des plugins pour faire ça… 10 lignes de PHP donnent le même résultat… Pas le courage de les écrire là 🙂

    @Did la surabondance = la liberté

  10. ®om says:

    Donc si un ePub est juste un conteneur pour du HTML, est-il possible d’obtenir .html équivalent, qui serait lisible dans n’importe quel navigateur sans plug-in ?

    Même si ce format est destiné aux “liseuses”, je ne comprends pas l’intérêt. Une liseuse pourrait très bien lire du HTML… J’ai dû louper quelque chose.

  11. et les images et les polices et tout le reste… tu le mets où?

    Et puis un fichier HTML de 3,7 millions de signes serait totalement illisible dans un navigateur…

  12. ®om says:

    OK, je comprends.

    Ma réticence vient sans doute des outils de lecture (je voudrais avoir quelque chose “comme du web” mais en mode déconnecté).

  13. Mémoire vive says:

    “un fichier HTML de 3,7 millions de signes serait totalement illisible dans un navigateur”

    A noter toutefois que les ordinateurs récents, avec le progrès de la mémoire vive et des processeurs, rendent possibles les énormes fichiers HTML.

    Par exemple, ici tu as sur une seule page HTML la totalité d’A la recherche du temps perdu, 1,2 million de mots :

    http://alarecherchedutempsperdu.com/texte.html

    Sur mon portable récent on navigue très bien dans cette page HTML unique équivalente à 3000 pages papier, c’est totalement fluide.

    C’est pas idéal pour tout lire à la suite, mais pour les recherches textuelles c’est le rêve.

    On a face à soi la totalité du texte sans devoir tourner des pages, très utile pour faire face à la structure globale du récit.

  14. Les navigateurs epub savent paginer des fichiers HTML unique. Et ils disposent de bonnes fonctions search. Maintenant pour faire des stats ou des choses plus compliquées, il y a les traitements de texte…

    C’est une version propre de la recherche ? Je me dis que je vais peut-être relire… durant ma déconnexion…

  15. Silvae says:

    [veille] Quand le blog devient ebook http://goo.gl/xkNE7

  16. Matias Grenn says:

    RT @silvae: [veille] Quand le blog devient ebook http://goo.gl/xkNE7 #epub

  17. RT @Silvae: [veille] Quand le blog devient ebook http://goo.gl/xkNE7

  18. RT @Silvae: [veille] Quand le blog devient ebook http://goo.gl/xkNE7

  19. Gerda says:

    RT @Silvae: [veille] Quand le blog devient ebook http://goo.gl/xkNE7

  20. ®om says:

    Bon, je reviens sur ma position concernant l’ePub. J’ai commencé à lire celui-ci ce matin sur mon téléphone portable avec un réseau très aléatoire (surtout dans les tunnels), c’est bien pratique, même la séparation artificielle en (3617) pages.

    Auparavant, j’avais juste testé sans véritablement utiliser. Par contre sur PC, je préfère toujours un navigateur web 😉

  21. Mon blog n’est pas fermé 🙂

Comments are closed.