J’ai toujours créé mes ebooks avec Word, via l’enregistrement HTML et une petite application Web de nettoyage. Beaucoup de ceux qui ont tenté d’utiliser ma technique l’on trouvée trop compliquée, préférant la solution de Jean-Claude Dunyach. Une nouvelle possibilité arrive. Elle s’appuie sur Calibre, le gestionnaire de bibliothèque d’ebooks.

  1. Commencez par créer un document Word impeccable, non pas par sa mise en page, mais en veillant à utiliser des styles homogènes.
  2. Dans la fenêtre Fichier/Propriétés, indiquez le titre du livre, l’éditeur, l’auteur, la quatrième de couverture… Vous précisez ainsi les métas données associées à l’eBook.
  3. Propriétés Word
    Propriétés Word
  4. Ouvrez Calibre, glissez dessus le fichier Word DOCX. Il rejoint votre bibliothèque. Vous pouvez l’envoyer vers la liseuse de votre choix, ou le convertir dans un autre format, entre autres ePub ou Mobi.
  5. La fenêtre de conversion vous aide à régler différents paramètres de la mise en page, notamment à ajouter une couverture. Et c’est parti.
  6. Conversion sous Calibre
    Conversion sous Calibre
  7. Une fois la conversion achevée, ouvrez le dossier contenant les fichiers Calibre associés.
  8. wc3
    wc3
  9. Vous y trouvez le document source et les documents convertis. Ouvrez l’ePub depuis ePub Validator pour vérifier que tout est OK.
  10. wc4
    wc4
  11. Avec Sigil ajoutez d’autres métas données (langue, ISBN…), ajustez la mise en page ou même changez la feuille de style. Vous découvrirez toutefois que le code généré est très crade, mais beaucoup de grands éditeurs de font pas mieux.
  12. Code généré
    Code généré

Dans le convertisseur vous trouverez de nombreuses options pour optimiser la conversion. Je suis sûr qu’on peut obtenir de très bons résultats. Pour ma part, je reste fidèle à ma moulinette qui donne des fichiers plus légers et plus agréables à l’œil du codeur que je suis.

PS : Étonné de lire que l’intérêt d’écrire en Markdown serait de pouvoir générer simplement des ePub. Je ne vois pas le rapport. Je crée mes ePub avec Word depuis des années, aussi bien que mes billets de blog ou que mes livres. J’utilise DropBox quand je change de machine. Et quand je n’ai pas Word sur une machine, je me contente d’écrire en texte brut, avec Markdown, texte brut parfaitement compatible avec Word. Pas prêt de changer de machine à écrire, même si je vois des tonnes de choses qui pourraient être ajoutées pour les auteurs.

6
Ne manquez aucun article
Soutenez mon travail en achetant mes livres.

6 comments

  1. Une lectrice says:

    Bonjour,

    Sinon il y a ce très bon ouvrage, gratuit, proposé par Bibebook :
    “Créer un epub” => http://www.bibebook.com/bib/cr%C3%A9er-un-epub

    Je vient de le finir : je l’ai trouvé très complet, différentes manières de faire sont expliquées, en fonction des fichiers sources que l’on a.

  2. Pouxi says:

    Bonjour,
    A propos du code “crade” c’est celui de calibre. Moi je prends un texte brut (ou mis dans dans un notepad ou autre), je fais mes retours à la ligne si nécessaire et j’insère le tout dans Sigil avec ma feuille de style, mes images, etc. Ça sort nickel et en plus le code est propre (on peut toujours le nettoyer un peu plus si on le désire).
    Mais cela fait longtemps que j’ai viré Word et sa cohorte de codes pourris. Et de toute façon, si c’est du word, je le mets dans un notepad quelconque.

    Merci quand même pour toutes vos infos et votre site.
    Salutations.

    PS. Sigil possède un vérificateur de css (via le W3C) et un vérificateur intégré de Epub

  3. La technique Sigil que tu proposes n’a guère d’intérêt. Il faut pouvoir générer des ePub à tout moment, sans aucune intervention manuelle sur les fichiers. Word est ma source, mon document officiel. Je m’interdis toute forme d’editing sur un autre logiciel, que ce soit Sigil, XPress, InDesign… La méthode ici décrite permet de travailler de cette façon.

  4. La même méthode (traitement de texte + Calibre) fonctionne également avec Libre Office (et Open Office):
    http://labo.bnf.fr/pdf/livre_numerique.pdf

    En revanche, on peut aussi se passer de Calibre en convertissant directement son texte depuis Libre Office, en y ayant au préalable installé l’extension Writer2epub. Et créer un epub devient aussi simple que de convertir un texte en pdf!… à tout moment, sans changer d’outil.
    http://neosting.net/logiciels/writer2epub-ebbok-creation-libreoffice-writer.html
    Le code généré est bien plus plus propre (xhtml, css et xml), et Sigil, utile pour peaufiner, devient facultatif.

    La démarche est donc proche de la vôtre (http://lab.tcrouzet.com/epub/), mais en plus court et plus simple, grâce à l’extension writer2epub… pour laquelle il n’existe aucun équivalent pour Word (comme pour les pdf d’ailleurs, pdf Creator ne permettant pas de conserver le plan du document).

  5. Cinque says:

    Bonjour,
    Je vais essayer votre m?thode. Mais, je crains que je ne puisse pas retrouver mes dessins en passant du fichier docx au fichier epub. Comment faire pour conserver les dessins ª partir de Word?
    Merci pour votre r?ponse.
    [email protected]

  6. Je n’utilise pas cette méthode comme je l’explique au début. C’était un billet pour informer. Avec Sigil, on peut insérer des images sans problème.

Comments are closed.