Thierry Crouzet

Comparatif ultrabooks :
Apple en chute libre

Cuisine 41/54

Comme je veux changer d’ordi, je suis de près l’actualité des nouvelles machines. J’attendais l’annonce d’Apple pour me décider, c’est tout fait.

Pour la première fois depuis longtemps, Apple n’est pas capable de nous proposer en même temps la plus légère et la plus performante machine du marché, ni même la plus chère, et encore moins la plus innovante. C’est un peu comme si le haut de gamme de BMW était soudain plus abordable que celui de Renault. Contrairement à Microsoft, Apple n’a tout simplement pas pris le temps d’adapter son OS au tactile (mis à la mode par Apple, ce qui est un comble).

De fait, pas de MacBook Pro 13 Retina tactile, alors qu’Asus ou Lenovo sortent des ultrabooks sous les 1,4 kg dotés de cette fonction selon moi indispensable (habitude prise avec mon iPad+clavier Logitech). Les deux constructeurs réussissent ainsi à loger toute la puissance du MacBook Pro dans le coffre plus compact du MacBook Air.

Si personne ne vient me faire changer d’avis, je vais sans doute pencher pour l’Asus, plus performant que le Lenovo (malgré la fonction Yoga assez séduisante).

Compartif ultrabooks

PS : 24/10/2013. Je passe un moment avec le nouveau MacBook Pro 13. Il reste une belle machine. Impression de solidité. Superbe écran, clavier parfait. Le refus du tactile me chagrine. Je ne choisirai pas avant d’avoir pris en main l’Asus et le Lenovo.