Thierry Crouzet

Optimiser Word pour les auteurs

Peu d’auteurs Français se préoccupent autant de leurs outils de travail que David Bosman. Sa réflexion stimule la mienne comme au bon vieux temps de la blogosphère rayonnante.

Comme David le remarque, un certain snobisme pousse beaucoup d’auteurs à dénigrer Word. Trop lourd. Pensé pour la bureautique et non pas pour l’écriture créative. Interface encombrée. Tout cela est vrai, sans être une raison suffisante pour renoncer à Word.

Il n’est toutefois plus mon unique outil d’écriture. Sur iPad, je me suis habitué à <a Daedalus Touch et sur Windows, je travaille de plus en plus avec Scrivener, surtout pour organiser mes notes et ma documentation.

Malheureusement Scrivener souffre de quelques défauts qui m’empêchent de basculer vers lui à 100 % :

En conséquence, Word reste encore mon principal outil d’écriture (et non de mise en page). Je n’imprime pas les textes que j’écris sous Word, je les exporte en XML ou vers WordPress, InDesign, Scrivener… Je ne confonds pas mon document de travail et ses diverses sorties. Je formate donc mes documents pour que l’écriture soit la plus agréable possible : typo, interlignage, marges…

Certains auteurs se détournent de Word parce qu’il ne dispose pas d’un mode dédié à l’écriture. Le « distraction-free composition mode » de Scrivener. Aussi popularisé par OmmiWriter.

OmmWriter is your own private writing room where you can close the door behind you to focus on your writing in peace.

Pour arriver au même résultat sur Word, il faut personnaliser l’interface :

Word en mode écriture
Word en mode écriture

Je me suis programmé une petite macro qui me fait basculer dans ce mode. Il vous suffit de la personnaliser et de lui associer une icône sur la barre d’outils d’Accès rapide. Je reviens en visualisation standard avec la touche Escape. Ainsi je bénéficie de toute la puissance de Word tout en écrivant dans un environnement dépouillé.

Optimiser Word

Pour bloguer un texte, je le sélectionne et lance une autre macro qui le convertit en Markdown. Je le colle alors dans WordPress. J’ajoute ensuite les images.

Le bon vieux Word parce qu’il est programmable reste notre meilleur traitement de texte sous Windows.

9