Thierry Crouzet

De la civilisation de l’écriture à celle de la propulsion

Comme en écho au sous-titre de mon prochain livre, Hubert Guillaud a publié un compte rendu intitulé D’une civilisation de la lecture à celle de l'écriture, se référant à un article de Seed Magazine. Lire la suite →

Pour une dissémination totale des textes

François Bon a posé deux axiomes qui je crois méritent d’être discutés, parce qu’il en va de la littérature maintenant et pour les années à venir. Lire la suite →

La SF souffre d’embonpoint

Je parle de la SF que je lis aujourd’hui, à petite dose il est vrai, chaque fois qu’un ami me donne un conseil. Je vais même restreindre ma critique à mes deux dernières lectures, Robert Charles Wilson et sa trilogie Spin, Alastair Reynolds et Janus. Lire la suite →

Déconnexion totale 100 %

C’est le dernier billet que je publie pour les neuf mois qui arrivent. Je me débranche après propulsion. Mon expérience de déconnexion commence maintenant. Vous me retrouverez en terrasse de café ou vous attendrez janvier 2012 et la publication chez Fayard du récit de cette aventure. Lire la suite →

Nous serons les premiers

J’ai fais aujourd'hui quinze minutes de voiture et j'ai écouté France Culture ! Je suis alors tombé sur une discussion au sujet du journalisme participatif avec Philippe Couve notamment. J’ai noté des préoccupations communes à celles qui interrogent les littérateurs. Lire la suite →

La conne haine du marketing

Depuis que je parle de La tune dans le caniveau, depuis que je vous invite à lire cette nouvelle désopilante dans un Paris pourrissant, depuis que je vous adjure d’écrire un billet pour gagner une liseuse Bookeen, on m’accuse un peu partout de faire du marketing et de contredire ma critique de ce même marketing, surtout après ma sortie contre les community managers. Lire la suite →

Le 2.0 sans réciprocité, c’est l’hyper-capitalisme

Depuis une semaine, La tune dans le caniveau est officiellement disponible. Hubert Guillaud m’a signalé que Cory Doctorow tentait lui aussi son expérience inédite. Lire la suite →

Promouvoir un livre au temps du numérique

J'ai passé la journée d'hier avec quelques auteurs, dont Roland C. Wagner qui venait de me faire beaucoup rire avec le tome 1 des Futurs mystères de Paris et Jean-Claude Dunyach de qui j'ai publié ici même Le manuel du parfait epub. Comme Jean-Claude travaille à un nouveau guide, cette fois à l'intention de tous les auteurs et éditeurs qui voudraient faire un pas vers le numérique, j'ai dit qu'il était important de parler de la propulsion. Publier en ligne ne sert à rien si derrière nous ne sommes pas capables de faire parler du texte. J'ai affirmé que les auteurs eux-mêmes devaient se retrousser les manches. Lire la suite →

Quel est mon meilleur livre ? Mon site

Beaucoup croient que le passage au numérique pour le texte n’implique qu’un changement de support. « Une révolution du média », disent-ils. Ils ignorent ce que nous expérimentons depuis une dizaine d’années sur nos blogs et autres formes textuelles sur le Web. Pourquoi la production écrite explose-t-elle en ce moment ? De nouvelles perspectives se sont ouvertes et nous les explorons, excités à l’idée d’entrer dans des territoires neufs. Lire la suite →

L’expérience inédite, un point

Le 13 septembre, j’ai proposé de créer un commando éditorial pour éditer un texte d’une quarantaine de pages que je venais d’écrire pour l’occasion. Le lendemain, l’équipe était sur pied et commençait à travailler. Notre but : prouver qu’on peut éditer des textes d’une manière nouvelle tout en démontrant l’absurdité du prix unique. Lire la suite →