Le cinquième pouvoir

ESSAI La décentralisation de la puissance politique

Prémonitoire du printemps arabe

Extrait

Thierry Crouzet analyse l’émergence d’internet comme cinquième pouvoir.

Les Français auraient déserté la politique. La démocratie serait en crise. Les intellectuels n’auraient plus d’impact. Le cinquième pouvoir va à l’encontre de ces idées reçues.

Grâce à Internet, il devient possible de faire de la politique autrement. Après la révolte citoyenne lors du référendum européen de 2005, nos personnalités politiques l’ont compris. Sans son site Désirs d’avenir, Ségolène Royal n’aurait jamais emporté les primaires socialistes en novembre 2006. Internet a déjà joué un rôle clé dans la campagne pour la présidentielle 2007. Et ce n’est qu’un début. Après les pouvoirs exécutif, législatif, judiciaire et médiatique, les citoyens fédérés grâce aux technologies de communication récentes forment un nouveau pouvoir : le cinquième pouvoir. Alors que les pessimistes se plaignent que rien ne change, ce sont les fondements de notre société eux-mêmes qui sont réinventés, à commencer par les règles qui régissent nos démocraties.

Pour la première fois, des hommes politiques ont accepté de donner leur avis sur le sujet. Le premier essai sur un phénomène nouveau et important.

Fiche produit

Editeur : Bourin Genre : essai Parution : 18 janvier 2007 ISBN Bourin : 978-2-84941-058-5 (livre 140 X 216, 288 pages)

Visuels de promo

  • ISBN papier : 978-2-8494-1058-5
  • ISBN ebook : 978-2-9193-5808-3

44
Ne manquez aucun article
Soutenez mon travail en achetant mes livres.

44 comments

  1. Le cinquième pouvoir dans les moteurs :
    Google Feedster Technorati

  2. Casabaldi says:

    Well, j’ai relayé le bouzin ici : http:/www.20six.fr/aurelianobuendia.
    J’en profite surtout pour signaler que Amazon n’a pas l’image de ta couv.
    J’imagine que c’est le taff de ton éditeur…

  3. Casabaldi says:

    Pendant que je suis là, j’invite évidemment tous les lecteurs épisodiques ou “piliers de blog” de ce blog à relayer la sortie du bouquin de Thierry. On lui doit bien ça et il ne le demandera pas tout seul !

    Thierry, peux tu stp nous mettre un peu de matos “promo” à dispo. (couv du bouquin en plusieurs tailles/formats, ta tronche en photo, une “illustration” que tu aimerais bien, tout ça…)

    Histoire d’avancer le boulot, il ya donc une très chouette critique de Axel ici (que ‘ai alllègrement pompée) : http://www.page2007.com/?p=2250
    un screen de LCI là :
    http://carnetsdenuit.typepad.com/carnets_de_nuit/2007/01/le_cinquime_pou.html
    (mais un peu crade, si qqun a meixu faites passer ici ok ?)
    Postez aussi des liens vers de vidéos, ITW, etc.

    J’invite enfin chacun à aller mettre un petit mot sur le bouquin dans les sites marchands qui permettent de laisser des commentaires des lecteurs.

  4. Je rêve ! Le bouquin est sortie et des gens l’ont déjà lu ? Je viens de le commander sur amazon ou il est mentionné qu’il est à paraitre !

  5. Axel says:

    Le livre mériterait une analyse plus en profondeur que mon billet enthousiaste, mais cette analyse dévoilerait trop d’éléments du livre. Le mieux est de laisser chacun le lire, et ensuite on pourra discuter du fond en détail dans les semaines et mois à venir. Tout en comparant avec des expérimentations en cours.

  6. Quit says:

    Thierry,
    je serai très heureuse de faire la promo du côté des Jeunes Libres que ça intéressera sûrement de mieux comprendre avec quelles règles du jeu se dessine la politique d’aujourd’hui et de demain. Je te remercie de la conscience que tu apportes par ton analyse. J’attends donc avec impatience des widgets pour les mettre sur mon blog ! A mardi !

  7. Thierry,
    j’espère qu’il cartonnera ton livre.
    Je vais essayer de le faire connaitre par les journalistes du 4ème pouvoir pour préparer l’arrivée du 5ème P.

    A toute,

    Rachid

  8. Buzzdunet says:

    Je cour acheter ton livre !
    Surtout après le podcast de toi et Loic

  9. Peter Oldman says:

    Bravo pour le lancement hier et la dédicace camarade. Je le dévore et reviens partager mes impressions avec vous. J’en profite pour relire “Le discours de la servitude volontaire” de la boétie…qui traite des mouvements contraires à ceux qui font la force du 5eme pouvoir..a bientôt pour en discuter P.O

  10. nicola says:

    Bonjour et félicitations ! J’avais lu et aimé le Peuple des connecteurs donc je m’en vais acheter la suite. Dans le même genre en ce moment, je vous conseille Pour en finir avec la politique à Papa de Guenaelle Gault. Elle y parle internet et réseaux, entre autres chose vraiment intéressantes… @+

  11. Buzzdunet says:

    J’ai fait un petit billet sur cette sortie, http://www.buzzdunet.com/cinquieme-pouvoir-thierry-crouzet

  12. …“Le discours de la servitude volontaire” de La Boétie…c’est mortel.

    L’essai de Montaigne sur l’amitié (l’amour) tente d’expliquer cet attachement qu’ils ressentaient l’un pour l’autre. Montaigne et La Boétie.

    C’est un court texte qui vole par-delà les extases mystiques et qu’il ne redescend plus oncque.

    Demian West

  13. Merci à Sébastien Marcelle pour sa référence au cinquième pouvoir et à bonVote dans La Depeche du Midi du 26 janvier 2007.

  14. C’est pour me faire de la peine ? J’ai commandé ce foutu bouquin le 18. Normalement je le recevrai lundi 29 si il n’y a pas de guerres d’ici là !

  15. Une note plutôt critique sur be virtual à laquelle j’essairais de répondre un de ces jours.

  16. Bonjour, c’est un correspondant de la television sud-coreenne SBS dans Paris. Je vous ecris pour vous demander une interview a propos de l’influence de l’internet sur la presidentielle 2007 et aussi sur votre ouvrage.
    Simplement je vous laisse la cordonnee du bureau, 01 56 59 68 80.
    C’est possible que je ne suis pas dans le bureau, souvent je me deplace en raison de travail.
    J’attends votre rappel surtout rapide, SVP.
    Merci.

  17. 🙂 Envoyez-moi un mail… c’est mieux (vote poste ne répond pas).

  18. Je viens de découvrir une citation dans le journal chrétien !

  19. ReSo says:

    Je l’ai commandé, ça faisait un moment que j’attendais un truc sur le pouvoir Internet.

    Ca m’intéresse

    http://lestempsmodernesdujournalisme.wordpress.com

  20. Euh je sais je suis un enculeur de mouche lol mais à Internet il y a toujours un I majuscule ! Ca m’a choqué d’autant plus un titre d’une part, mais en plus d’un livre qui traite d’Internet !
    Voilà c’est dit 🙂

  21. Vous mettez un T à télévision. Moi pas, je ne vois pas pourquoi j’écrirai Internet maintenant qu’internet fait partie du quotidien. C’est un choix volontaire, que la plupart des auteurs anglo-saxons sont en train d’adopter.

  22. Buzzdunet says:

    Moi je dévore ton livre, je suis à la partie que me passionne le plus (Buzz marketing).

  23. Aurore says:

    Bonjour,

    je suis actuellement entrain de rédiger un travail sur la comparaison de l’évolution de la prise de la parole en politique à Rome à l’époque d’Auguste et Cesar et l’émergence des blogs politiques de nos jours. Les enjeux, les cibles…

    j’ai découvert votre livre dédicacé chez un ami bloggeur (alban martin) où je n’ai eu l’occasion que de le feuilleter, par ailleurs je voulais vous demander si vous seriez d’accord de m’accorder un peu de votre temps pour répondre à quelques questions sur le phénomène des blogs en politique afin entre autres d’illustrer mon travail.
    (de même cette interview pourrait se retrouver publiée sur un webzine belge http://www.tribal.be)

    Dans l’attente de votre réponse,

    Bien à vous,

    Aurore

  24. André says:

    visiblement cela ne gene pas votre editeur au niveau du titre 🙂 cf “hackers le cinquieme pouvoir” vous devriez prevenir les auteurs, cela les interesserait …

    André

  25. @André Avant de vous enflammer vous feriez mieux de me lire :
    http://blog.tcrouzet.com/2006/12/24/chronologie-du-cinquieme-pouvoir/
    En plus, rien n’interdit de publier des livres avec des titres identiques (et dans ce cas les titres ne sont pas identiques). J’avoue que je ne connaissais pas ce livre, avant de publier le mien et j’ai d’ailleurs depuis échangé quelques mails avec un des auteurs.

  26. Nicolas says:

    Internet, le cinquième pouvoir: mon oeil! Si Internet avait vraiment eu beaucoup de pouvoir, Nicolas Sarkozy n’aurait pas été élu à la présidence de la république étant donné que ce qui apparaît sur Internet est majoritairement anti-Sarkozy. Cela représente peut-être un pouvoir pour quelques centaines de milliers de personnes en France mais certainement pas pour les 45 millions d’électeurs.

  27. sophie says:

    quelques centaines de milliers ? tu rigoles !!! comptez-vous les gars, dès que vous avez fini, je vous sers un verre de vin 😉

  28. Fontaine says:

    Je viens d’entendre la voix de Thierry Crouzet dans un débat à la RTBF (Wallonie et Bruxelles), et je me propose de lire son livre. Wolton est parfois trop pessimiste à l’égard d’internet. Il se fait que, grâce à internet, j’ai rencontré pas mal de gens dans, si je puis dire, la “réalité” (c’est-à-dire à la maison) et venus parfois de “loin” (du Québec, des USA)…

    Il faudrait ajouter que les études d’Habermas sur la naissance de la presse font parfois penser à ce qui se passe sur les Forums, les Blogs etc. Le support technique n’est pas le même mais la réalité démocratique et dialoguante est identique. Les déclarations de Thierry Crouzet (tantôt à la RTBF), sur l’adéquation d’internet au débat sur le TCE (car diffuseur d’arguments) et sa moindre adaptation à l’élection présidentielle (où la télé reprend son rôle dominant parce qu’elle est manipulatrice d’images, d’émotions etc.), me convainquent. Je pense que Sophie a tort. Il me semble que l’influence d’un média ne se mesure pas seulement à ceux qui le fréquentent, car ceux qui le fréquentent rencontrent d’autres personnes et ainsi de suite.

    Bravo à ce travail de réflexion et d’analyse que je pressens important.

    José Fontaine, Wallonie

  29. Je confirme, cet ouvrage est une véritable petite merveille… Il fait déjà des émules et ce n’est qu’un début !!!

    http://www.unanimus.fr/

    Amitiés à vous toutes et à vous tous et encore bravo à l’auteur 🙂

  30. NICOLAS says:

    Pensez vous qu’Internet peut permettre de libérer les médias ?

    C’est le problème que se posent les étudiants en journalisme alors que la situation a plutôt tendance à empirer…

    Je vous transmet donc cette info.

    Les cinq premiers syndicats de journalistes français s’adressent à tous les français pour proposer une loi garantissant l’indépendance des rédactions…

    … à l’heure où les dérives déontologiques, et les pressions sur le contenu de l’information se multiplient, remettant en cause le droit de chacun à une information honnête, indépendante et pluraliste, qu’elle soit en texte ou en image.

    Cette pétition peut être signée, en ligne, à cette addresse:

    http://www.intersj.info

    (le texte de la pétition s’y trouve)

    Accepteriez-vous de la faire passer, par mail,
    à vos amis, familles et collègues, pour que la pétition continue à circuler?

    Ou mettre un lien sur votre blog ?

    En vous remerciant sincèrement

  31. Marie-Laure says:

    Depuis quelques temps je m’amuse à me balader sur les blogs. Je lis les avis, réagis parfois.
    Pour mes études j’ai eu à choisir un thème pour un dossier.
    J’y ai réfléchis, une ligne directrice a émergé: les blogs changent ils la société?
    J’y crois depuis un certains temps. Naturellement mes recherches m’ont menées au livre “le cinquième pouvoir”, ce qui m’a énervée, puisque mon thème risquait fort de s’apparenter à du plagiat. Je dois avouer qu’une société telle qu’elle y est décrite doit être merveilleuse. Finalement ce livre m’a fait comprendre à quel point le 5ième pouvoir est utopique.
    Le travail (contre les “manager”, les “élites” qui tiennent à l’ordre et au contrôle) qu’il faudrait fournir pour arriver à une politique ouverte est complètement démesuré. Les gens aiment être paterné, certains avouent préférer être salarié pour ne pas avoir d’ennui, pour ne pas trop réfléchir. Je crains que la blogosphère ne devienne qu’un simili 4ème pouvoir, où les manager se serviront de la rapidité de diffusion d’informations, de rumeurs pour avoir plus d’échos que dans un quelconque journal à scandales. Les citoyens finalement au lieu de devenir acteurs d’un nouveau pouvoir se contenteraient de rester de simples pions.
    J’espère qu’on me prouvera le contraire.

    En attendant je continue d’explorer la blogosphère.
    Merci pour ce livre clair, illustré d’exemples tout aussi simples.

    (unique critique: au niveau des graphiques, il est clair que vous vous êtes amusé dessus, malgré tout je ne les trouve que très peu pertinent soit trop complexes, peu expliqués, soit trop simples)

  32. Paul .ca says:

    @Marie-Laure
    Continuez d’apprendre en vous amusant, c’est le plus plaisant. 😉

    > Je crains que la blogosphère ne devienne qu’un simili 4ème pouvoir, où les manager se serviront de la rapidité de diffusion d’informations …

    C’est clair qu’il y aura des cumuls avec des gens hyperactifs, hyper-connectés, hyper-mediatisés.
    J’ai vu récemment une personne dans la quarantaine qui a une carrière d’acteur international et député député au Québec avec d’autres responsabilités associatives et publiques. Ces élites de fait dans nos sociétés ne sont pas nécessairement les plus compétents mais ont le gout et l’aisance pour se mettre en avant scène. Je parie qu’ils sauront bien tirer partie de la blogosphere comme ils ont utilisé la TV, la presse, la radio ou le cinéma. The show must go on. Reste que certains ne sauront pas bien gérer le passage à la communication “full duplex” (2 sens) un peu comme certains acteurs du muet n’ont pas bien passé le cap du parlant. (Charlot)

  33. @Marie-Laure C’est qui qui associe le cinquième pouvoir à la blogosphère ?

  34. phyrezo says:

    […] Le cinquième pouvoir c’est le pouvoir citoyen, rendu possible grâce aux technologies de l’information. […]

  35. Henri-jean says:

    Bonjour,

    Vous écrivez (http://blog.tcrouzet.com/informations/) “Je croyais avoir écrit un livre scientifique, il fut rangé en sociologie.” Depuis mon entré en fac jusqu’au doctorat j’étais persuadé que La sociologie était une science !!! Et voilà qu’aujourd’hui après 20 ans de recherche j’apprends que non ! EXTRAORDINAIRE n’est ce pas ? (C’est ce que vs affirmez implicitement.)
    Je ne suis pas un fanatique des définitions, je vs le concède, mais en l’occurrence je pense qu’un peu de réflexion eût été une preuve d’intelligence et de respect pour les sociologues qui eux aussi contrairement à ce que semblez croire utilisent les mathématiques de haut niveau (Ne serait-ce que pour les modélisations). La science ne se résume pas qu’à l’utilisation d’équations qui restent des outils, nécessaires certes, mais des outils!

    Cordialement

  36. Heu! Je viens des sciences dures, j’ai écris un livre dur… J’ai jamais dit que la sociologie ne pouvait pas être une science… et même avec des Math… je fais souvent l’éloge de sociologues matheux comme Axelroad.

  37. Laperouze says:

    Pour info,un autre essai pour catégoriser les pouvoirs :
    http://ro6gnol.com/2010/09/les-5-pouvoirs/

  38. ce livre montre clairement que contrairemment aux médias traditionnels inscrits dans la logique du “un à tous”, internet c’est celle du “plusieurs à plusieurs”; de ce point de vue je ne vois pas comment un manager aussi puissant soit-il, pourra tout controler comme à la télé. tous les exemples cités dans ce livre montrent bien que les internautes ont donné de la valeur à ce que les médias traditionnels avaient négligé.

    je réagis au propos de MARIE-LAURE.

    Merci

  39. sophieJoly says:

    eh bien, je crois que je vais acheter votre livre. Très intéressant.

    Sophie

Laissez un commentaire