ESSAI Ils sont invisibles mais ils changent le monde

La révolution des connecteurs

Extrait
ebook 4.99 € : Amazon, Apple, Bookeen, Feedbooks, Immateriel, Kobo.
papier 15.99 € : Amazon, Create Space.

Les connecteurs vivent dans un univers technologique entièrement nouveau par rapport aux générations qui les ont précédés. Ils appartiennent à un réseau social transnational dans lequel ils nouent sans cesse de nouveaux liens. Cette conscience du réseau transforme radicalement leur conception du monde. Sans bruit, sans manifester, sans revendiquer, ils sont en train de bouleverser tous les codes établis. De récentes découvertes scientifiques leur ont fait comprendre que notre société reposait sur des fondements inadéquats. Qu’est-ce qu’une démocratie représentative sinon une monarchie déguisée ? Qu’est-ce que le système éducatif sinon une machine à faire de nous des clones les uns des autres ? Pourquoi une autorité centralisée alors que nous pouvons nous auto-organiser ?

Fiche produit

  • Éditeur : Thaulk (première édition, Bourin Éditeur)
  • Genre : essai
  • Parution première édition : 16 février 2006
  • Parution troisième édition : 8 mai 2017
  • Pagination : 358
  • ISBN papier : 978-1546538783
  • Présentation en anglais

Couverture originale

  • ISBN papier : 978-1-5465-3878-3
  • ISBN ebook : 978-2-9193-5807-6

8
Ne manquez aucun article
Soutenez mon travail en achetant mes livres.

8 comments

  1. Je l’ai lu, trouvé très intéressant et je le recommande.

  2. Mossemenear says:

    Bonjour,

    Après lecture du livre : “Le peuple des connecteurs” je ne puis qu’être d’accord avec les propos qui y sont tenus.

    Les gouvernements, les banques centrales, et toutes structures étatiques sont à réformer rapidement (au moins sur les 30 ans à venir ou alors un siècle) avant qu’elles ne conduisent les individus à devoir faire façe à de très grands problèmes. Leur mauvaise gestion est déplorable. Les convergences autour des années 2050 (pollutions, changement climatique, pénurie du pétrole, surpopulation, Inde et Chine voraces de matières premières, une amérique super endettée et qui voudra engloutir l’europe dans son nauffrage en utilisant ses seuls points forts restant (Technologie militaire…) sont redoutables. Il est grand temps d’intervenir, individuellement.

    Devenons des connecteurs et sachons dire “non”, agissons avec nos petits moyens, à notre niveau et arrêtons de regarder ces incompétents détruire l’avenir de l’humanité.

    Nous avons des droits, mais surtout des devoirs, à nos cahiers!

    Fabian Moss

  3. CELLé says:

    Je me sens bien sur ce blog.
    Je partage les idées développées ici.
    Mais une question me taraude:
    Dans quelle mesure peut-on communiquer librement dans ce monde?

    http://fr.youtube.com/watch?v=cWf7G-O4XlI

    Cette surveillance au nom de la lutte contre le terrorisme me semble surtout être une guerre contre nos libertés.

  4. Maurice Perry says:

    Salutations,
    Je viens de dévorer “Le Peuple des Connecteurs”; j’adhère complétement aux idées qu’il transporte. Seulement voila, Je suis informaticien, et je suis aussi de la blank-generation.
    Le centralisme est peut-être une relique du passé, mais il a la vie dure, et nous le subissons tous. Il est difficile dans ces conditions de ne pas manifester.
    Mais je dois prendre congé de vous: je dois encore lire “Le cinquième pouvoir”.

  5. ce qui est terrifiant c’est que si il y a des maladies particulieres (mentales ou autres) qui vont etre engendrees par l’utilisation intensive des nouvelles technoloqies, comme il faut avoir pratique pendant des annees pour que le lien de causalite puise etre etabli, c’est notre generation qui va le decouvrir. C’est comme de ne pas manger bio. On est la premiere generation qui l’aura fait pendant trente ans car la nourriture est affectee par les nouvelles techniques depuis trente ans maintenant mais c’est assez recent. Du coup, on est des cobbayes!

  6. Hervé says:

    Il est aussi disponible en ligne chez Decitre où je viens de l’acheter.

  7. simon says:

    Pas d’accord avec les libertaires du Net: il faut une éducation nationale, un parlement, une République.
    Le Net et l’auto-fondation amnésique c’est le Totaliarisme.
    (j’avais publié un truc plus réfléchi et tout a sauté).
    xavier.

Laissez un commentaire