Thierry Crouzet

#repost from @culturl.rcf Thierry Crouzet débute son dernier roman par cette phrase « Mon père était un tueur ». L’auteur avoue avoir toujours eu peur de son père Jim. Il s’interroge : cette violence est-elle transmissible ? Quelle est son origine ? Il enquête. Jim a fait partie des appelés envoyés en Algérie en 1956. Thierry Crouzet reconstitue minutieusement la guerre d’Algérie de son père. La violence, la peur, les meurtres, attentats ont métamorphosé Jim. Le dernier roman de Thierry Crouzet , Mon père ce tueur paru aux éditions La manufacture de livre est bouleversant et captivant. On en a parlé dans Cultur’L le 9 septembre sur RCF Limousin, à réécouter en podcast ou sur Facebook #lamanufacturedelivres #monperecetueur @tcrouzet #livrealire #livrestagram #instalivre #rentreelitteraire2019 #rl2019 #rentreelitteraire #coupdecoeurrentreelitteraire #rcfradio #enlibrairie #litteraturefrancaise #romanfrancais #ecriture #jaimelire #jelis #passionlecture #livresque #lecturedumoment #thierrycrouzet

#repost from @culturl.rcf 
Thierry Crouzet débute son dernier roman par cette phrase « Mon père était un tueur ». L’auteur avoue avoir toujours eu peur de son père Jim. Il  s’interroge : cette violence est-elle transmissible ? Quelle est son origine ?  Il enquête. Jim a fait partie des appelés envoyés en Algérie en 1956. Thierry Crouzet reconstitue minutieusement la guerre d’Algérie de son père. La violence, la peur, les meurtres, attentats ont métamorphosé Jim.  Le  dernier roman de Thierry Crouzet , Mon père ce tueur paru aux éditions La manufacture de livre est  bouleversant et captivant. On en a parlé dans Cultur’L le 9 septembre sur RCF Limousin, à réécouter en podcast ou sur Facebook
 #lamanufacturedelivres  #monperecetueur @tcrouzet  #livrealire #livrestagram  #instalivre
#rentreelitteraire2019  #rl2019  #rentreelitteraire #coupdecoeurrentreelitteraire  #rcfradio #enlibrairie #litteraturefrancaise  #romanfrancais  #ecriture
#jaimelire  #jelis #passionlecture #livresque
#lecturedumoment #thierrycrouzet

#repost from @lasemeusedelivres ??MON PÈRE, CE TUEUR – Thierry Crouzet?? [RL] L’auteur retrace la biographie de son père Jim, décédé 3 ans auparavant. La plus grande partie du récit se déroule au moment de la guerre d’Algérie. En effet, Thierry tente de comprendre comment son père est devenu un tueur, d’où lui venait cette violence et si celle-ci est héréditaire. Mais surtout pour « se garder de transmettre l’héritage de la violence » en en connaissant la source. Comprendre, peut-être pour accepter l’angoisse dans laquelle il a toujours vécu face à ce père craint. ?? Un récit sublimé par une très belle écriture. Aucun pathos ou apitoiement. Des faits énoncés. Des douleurs retranscrites par les mots qui nous emportent sur les lieux auprès de ces hommes à qui on apprend la violence et le meurtre. ?? Un véritable coup de cœur ? ?? « (..) les frontières sont arbitraires et (…) à l’échelle de l’histoire du monde elles ne vivent pas plus longtemps que les hommes. Tous ces morts pour déplacer des traits sur une carte. » p.62 ?? Lu dans le cadre du Comité de Lecture @culturafr ?? #monperecetueur @tcrouzet @la_manufacture_de_livres #rentreelitteraire2019 #livres #lecture #livre #bookstagram #instabook #instalivre #livresque #bibliophile #lecteur #litterature #lire #lectrice #roman #bookstagrammers #instalivres

#repost from @lasemeusedelivres ??MON PÈRE, CE TUEUR – Thierry Crouzet??
[RL]
L’auteur retrace la biographie de son père Jim, décédé 3 ans auparavant.
La plus grande partie du récit se déroule au moment de la guerre d’Algérie.
En effet, Thierry tente de comprendre comment son père est devenu un tueur, d’où lui venait cette violence et si celle-ci est héréditaire. Mais surtout pour « se garder de transmettre l’héritage de la violence » en en connaissant la source.
Comprendre, peut-être pour accepter l’angoisse dans laquelle il a toujours vécu face à ce père craint.
??
Un récit sublimé par une très belle écriture.
Aucun pathos ou apitoiement.
Des faits énoncés. Des douleurs retranscrites par les mots qui nous emportent sur les lieux auprès de ces hommes à qui on apprend la violence et le meurtre.
??
Un véritable coup de cœur ?
??
« (..) les frontières sont arbitraires et (…) à l’échelle de l’histoire du monde elles ne vivent pas plus longtemps que les hommes. Tous ces morts pour déplacer des traits sur une carte. » p.62
??
Lu dans le cadre du Comité de Lecture @culturafr
??
#monperecetueur @tcrouzet @la_manufacture_de_livres #rentreelitteraire2019 #livres #lecture #livre #bookstagram #instabook #instalivre #livresque #bibliophile #lecteur #litterature #lire #lectrice #roman #bookstagrammers #instalivres