Thierry Crouzet

Archiver le blog pour passer à autre chose

Les années blogC’est la fin de l’année, bientôt les vacances, j’ai bouclé le roman que je publierai l’année prochaine et je ne sais pas encore à quoi je passerai mon temps dans les mois qui viennent. L’idée d’écrire hors du Web comme je viens de le faire cette année me chagrine. Je m’éloigne irrémédiablement de la matrice qui m’a stimulé durant des années, d’autant que je ne trouve aucun nouveau projet numérique dans lequel m’engouffrer avec quelques lecteurs enthousiastes. Lire la suite →

Auteur interactif vs narration interactive

L'infiltréL’art interactif a commencé avec l’informatique, même si au début il n’en faisait pas usage. Je pense notamment à certaines sculptures de Calder des années 1950, aux Cent mille milliards de poèmes de Queneau en 1961, au film le Kinoautaumat de Radúz Činčera en 1967. Lire la suite →

La littérature numérique comme macramé

Depuis quelque temps une question me turlupine. Pourquoi aucune élite intellectuelle ou financière s’intéresse à l’avant-garde de la littérature numérique ? Lire la suite →

Écrire est-il un verbe intransitif ou transitif ?

Pour qui pêcher?Je suis nul en grammaire, je n’ai jamais réussi à m’y intéresser, peut-être parce que Steven Pinker, je crois bien que c’est lui, a montré que toutes les grammaires ne pouvaient qu’être incomplètes (ce qui serait métaphoriquement dans la logique du théorème de Gödel et nous autoriserait, nous autres écrivains, à toutes les libertés syntaxiques). Lire la suite →

Pourquoi écrire en ligne?

« Pourquoi écrire ? » est une question souvent posée aux écrivains et que nous nous posons au moins aussi souvent, tant parfois cette activité nous paraît absurde. Cette question a un corollaire évident : « Pourquoi publier ? » À ces deux questions, nous devons avoir au moins autant de réponses que d’écrivains. Alors les compléter en leur ajoutant « en ligne » a peu de chance de réduire le champ des possibles, mais j’aimerais me lancer dans une petite investigation, en vue de mettre de l’ordre dans mes idées (voici en tout cas pourquoi j’écris ce texte et aussi pourquoi je le partage avec vous, peut-être pour entretenir le débat). Lire la suite →

Géolecture : testez la bêta

Géolecture qrcodeDepuis que j’ai joué à Pokémon Go pour la première fois en juillet 2016, j’ai cette idée d’écrire un texte dont les passages seraient géolocalisés (et le lecteur aussi). Lire la suite →

Un auteur en déshérence ou est-ce le Net qui déraille ?

En un temps, j’étais blogueur. Ça voulait dire quoi ? Je pensais un truc, l’écrivais, le publiais, lisais d’autres trucs, recevez des commentaires, écrivais à nouveau, publiais à nouveau. C’était ça l’expérience du blog, c’était ça que j’aimais dans le blog et qui était neuf. Une temporalité inédite de la littérature. Lire la suite →

Écriture romanesque : pas mieux que Wattpad

Dans Le point aveugle, une théorie du roman que je vous recommande, Javier Cercas écrit : « La meilleure littérature n’est pas celle qui ressemble à la littérature, mais celle qui ne lui ressemble pas ; c’est-à-dire : celle qui ressemble à la vérité. Toute littérature authentique est anti-littérature. » Lire la suite →

TextShot ou comment subvertir le web social

Tout commence avec un appel à texte : Web Satori, proposé par Gilles bonnet. Ça date déjà, je n’ai pas le temps. Puis je découvre la fonction Highlighting proposée par Medium, sélectionner un texte pour l’envoyer comme capture d’écran sur les réseaux sociaux (ce qui augmenterait par trois à cinq les taux de clic). Lire la suite →

Des livres à lire sur le territoire

La région Occitanie propose à une bourse d’écriture : « Permettre à des auteurs, des illustrateurs ou des traducteurs de s’interroger sur de nouvelles formes d’écriture à l’ère numérique. Les accompagner dans leurs projets de création, encourager les expérimentations et les innovations. Toute œuvre littéraire en français ou en langues de France, conçue selon un format numérique, sur toute forme ou support technologique, pourra faire l’objet d’une bourse de création numérique. Tous les genres sont autorisés (narration, poésie, théâtre, livres pour la jeunesse). » Lire la suite →