Thierry Crouzet

Cherchez le bug

La droite libérale entend donner à tous une plus grande liberté d’entreprendre (ce que je souhaite) tout en cherchant à policer la société (ce que je déplore).

Dun côté on dit plus de liberté, de l’autre moins de liberté. C’est un discours schizophrène. Comment accorder de la liberté d’un côté en la retirant d’un autre ? Je ne vois guère qu’une solution : en favorisant une classe sociale par rapport à une autre. Le discours schizophrène risque de provoquer une fracture sociale irréparable.

Quand on est pour la liberté, ce qui est mon cas, on est pour la liberté de tous et dans tous les domaines. Par exemple, on ne peut pas être libéral en économie et pas libéral dans les mœurs. Un vrai libéral ne peut qu’être pour le mariage des homosexuels. Il est impossible d’établir des zones de liberté avec sur leur frontières des murs infranchissables.

Il y a un bug dans le discours de la droite libérale. Il y en aussi dans celui de la gauche, mais c’est une autre histoire.

PS1 : Pour moi, le mariage ne réduit pas la liberté mais l’augmente. En tout cas, telle est mon expérience de la vie de couple. Si ce n’était pas le cas, je ne vois pas pourquoi les gens resteraient ensembles. Que tous ceux qui jugent que leur couple réduit leurs libertés se séparent immédiatement !

PS2 : Si pour nous la liberté est la valeur supérieure, nous devons essayer de la renforcer, de faire que rien ne vienne l’altérer. Ma liberté, ce n’est pas seulement la mienne, c’est la notre. Donc en réduisant la liberté d’un autre, en le tuant par exemple, nous nous opposons à la liberté comme valeur supérieure au profit de notre seule liberté égoïste.

PS3 : Au fond de moi, je ne crois pas que la liberté puisse être la valeur supérieure. C’est pour ça que je crois à la nécessité d’une déclaration d’interdépendance. La liberté y apparaît comme une nécessité mais elle est, elle-même, soumise à l’interdépendance. En plus, l’interdépendance n’est pas un principe supérieur, c’est juste une constatation dont il faut tirer les conséquences. C’est un peu comme avec le réchauffement climatique. Il est là. Qu’est-ce qu’on fait ? Et dans ce cas, on doit faire quelque chose de toute urgence justement parce que nous sommes interdépendants. Nous ne sommes plus libres d’ignorer le réchauffement climatique.

PS4 : Le bug, c’est justement que les hommes politiques ne sont jamais libéraux. Ils utilisent le libéralisme quand ça les arrange. Un politicien n’est d’ailleurs jamais libre.

PS5 : Chez le wiki des libéraux, je lis : « La liberté est définie de manière négative comme l’absence de contrainte exercée par les autres individus, ou de façon positive comme le droit d’agir sans contrainte dans la limite des droits légitimes des autres. » Cette définition doit être élargie, elle doit intégrer la biosphère, toutes les formes de vie. Le respect doit dépasser celui des seuls individus humains vivant aujourd’hui. Il doit prendre en compte l’avenir. Il doit tenir compte de l’interdépendance. C’est dans ce seul cadre que nous sommes totalement libres. Mais c’est un cadre assez restrictif tout de même.