Thierry Crouzet

Organisation sans organisation

Je viens de lire le début de Here Comes Everybody. Clay Shirky raconte comment des milliers de gens s’auto-organisèrent pour retrouver un téléphone. J’ai manqué débuter Le cinquième pouvoir par une anecdote comparable.

À partir de là, Shirky compare les structures sociales organisées et celles auto-organisées. Il évoque le problème du coût croissant pour maintenir les premières lorsque leur taille augmente, puis affirme, comme moi, que les nouveaux outils technologiques nous aideront à nous auto-organiser à vaste échelle.

[…] most of the barriers to group action have collapsed, and without those barriers, we are free to explore new ways of gathering together and getting things done. […] Now that there is competition to traditional institutional forms for getting things done, those institutions will continue to exist, but their purchase on modern life will weaken as novel alternatives for group action arise.

Shirky n’est pas un utopiste. Il ne croit pas à la disparition prochaine des structures hiérarchiques mais annonce qu’elles vont avoir de la concurrence.

Je suis plus radical. Dans tous les domaines où le mode hiérarchique n’est pas le plus efficace, je crois qu’il disparaîtra justement par la simple loi de la concurrence.

À problèmes simples, solutions hiérarchiques.

À problèmes complexes, solutions non-hiérarchiques.

Shirky en explique la raison comme je l’ai souvent fait. Tant que les coûts des transactions entre les individus sont raisonnables au regard des bénéfices, on peut maintenir une structure pyramidale. Quand ces coûts explosent, ce n’est plus possible.

Shirky donne l’exemple des communautés qui se forment sur Flickr. Aucune structure pyramidale ne les aurait jamais mises en œuvre car la structure de management aurait été trop onéreuse. Ces communautés s’auto-organisent grâce à une plate-forme de services.

Les structures pyramidales peuvent tout faire en théorie mais certains rêves ont un coût prohibitif, d’autres approchent ce coût… et les gens dans les rouages hiérarchiques frisent alors la rupture. Je crois que trop de systèmes pyramidaux sont ainsi aujourd’hui au bord de la crise de nerf.