Thierry Crouzet

Mai 2017

Lundi 1er, Genève Lire la suite →

Un auteur en déshérence ou est-ce le Net qui déraille ?

En un temps, j’étais blogueur. Ça voulait dire quoi ? Je pensais un truc, l’écrivais, le publiais, lisais d’autres trucs, recevez des commentaires, écrivais à nouveau, publiais à nouveau. C’était ça l’expérience du blog, c’était ça que j’aimais dans le blog et qui était neuf. Une temporalité inédite de la littérature. Lire la suite →

Revenu universel : on veut nous prendre pour des couillons

Rangez votre utopie : le revenu universel ça ne peut pas marcher. Mais qui a déclaré ça ? L’OCDE, sigle qu’il est alors bon de détailler : Organisation de coopération et de développement économiques dont, dixit Wikipedia, les pays membres — des pays développés pour la plupart — ont en commun un système de gouvernement démocratique et une économie de marché. Lire la suite →

Écriture romanesque : pas mieux que Wattpad

Dans Le point aveugle, une théorie du roman que je vous recommande, Javier Cercas écrit : « La meilleure littérature n’est pas celle qui ressemble à la littérature, mais celle qui ne lui ressemble pas ; c’est-à-dire : celle qui ressemble à la vérité. Toute littérature authentique est anti-littérature. » Lire la suite →

L’abondance a conduit à la saturation

Mon époque ne me satisfaisait plus ou c’est ma façon de vivre qui ne me satisfait plus, ce qui revient un peu au même, l’époque me poussant à vivre d’une certaine façon et ma façon de vivre m’incitant à juger mon époque d’une façon semblable. Lire la suite →

Fin des écritures sur le blog

Ne vous réjouissez pas, je n’ai pas décidé d’arrêter de bloguer, simplement de ne plus pousser sur mon blog mes expériences d’écriture. À l’avenir, en tout cas pour un certain temps, je dédie ces pages à mon carnet de route, mes vagabondages et mes diverses réflexions sur l’écriture, l’édition, le Net, la politique… Lire la suite →

La Présidentielle est terminée, vous pouvez enfin lire Résistants

Pas simple de sortir un livre quand tout le monde s’égosille pour un oui ou pour un non. Pendant ce temps, de plus en plus de gens meurent à cause des bactéries résistantes aux antibiotiques, et les politiques en particulier ferment les yeux. Lire la suite →

La présidentielle vous fait-elle perdre le sens de l’humour ?

Je regarde peu la TV, mais je ne rate ni le Tour de France, ni le débat de la présidentielle, événements d’une égale nature sportive. Hier soir, j’ai donc assisté à une ascension nerveuse du Galibier, avec une Le Pen qui ne cessait de planter des banderilles auxquelles Macron répondait au tac au tac. Lire la suite →

Avril 2017

Samedi 1er avril, Balaruc Lire la suite →

Électeurs : souvenez-vous du 5 mai 2002

« Le soir du 5 mai 2002, je ne sais plus où j’étais, en tout cas pas devant une télévision. Je me moquais du succès de Jacques Chirac, qui venait d’emporter les élections présidentielles françaises avec 82 % des suffrages, un record dans les pays occidentaux. Pour moi, cet évènement était anecdotique, presque risible, tout comme avait été risible l’échec au premier tour du socialiste Lionel Jospin. » Lire la suite →